A la rencontre d’Emeline, bénévole très active au sein du cercle "Volonterre" :


 


Emeline est une personne dynamique et souriante, consciencieuse et de confiance, organisée, autonome et créative. Elle adore "parler de cuisine, mais également cuisiner et déguster." Elle aime voyager et se ressourcer dans la nature.



On a de la chance chez RdC qu’après avoir terminé avec succès ses
études en animation socio-culturelle à l’IHECS, elle soit passée faire
un stage de plusieurs mois ici. Elle a amené un sacré bagage avec son
expérience en gestion de projet liée à un mémoire sur l’Agroécologie et
la réalisation du documentaire « Culture des possibles ». Documentaire, qu’elle a d’ailleurs eu l’occasion de présenter à plusieurs reprise notamment lors d’un RdCafé !



Dans le cadre d’un travail de récit de vie, s’appuyant sur les parcours de vie ("qu’est-ce qui nous amène à faire tel choix dans la vie ?"),
Emeline est allée à la rencontre de Sandrine, volontaire hors paire du
collectif. Elle a mis en récit son engagement associatif chez RdC avec
quelques mots clés « cercle Maïté, apprendre à cuisiner autrement, convivialité, rencontres, alimentation durable, co-apprentissage… » Emeline
était emballée par ce partage d’expérience ! Lorsque le choix d’un
stage est arrivé, elle a donc directement repensé à RdC et son envie de
découvrir de l’intérieur ce collectif.



L’histoire avec RdC a commencé avec ce stage donc, sur des missions de communication et de graphisme, et « il
m’a également donné l’opportunité de suivre le cycle de formation
professionnel pour acteurs relais, en 2016, qui m’a passionné !
M’imprégner de toutes les activités menées par RdC et d’aller même
jusqu’à faire des animations en binôme sur le terrain, c’était une
expérience très riche ! »



Pendant son stage, Emeline a voulu orienter ses recherches sur la
thématique de la diversité sociale et culturelle et s’inspirer du projet
Maîtres cuisiniers. RdC est en réflexion permanente sur la notion d’engagement, « qu’est-ce qui fait qu’on retrouve une puissance d’agir, qu’on s’engage et qu’on reste motivé ? » et sur la thématique de la diversité sociale et culturelle. « J’ai
lu des articles sur les activités de RdC et plus particulièrement sur
ce projet spécifique des Maîtres cuisiniers et j’ai vraiment trop
accroché ! »



« Pour moi, RdC c’est la
convivialité ! Une petite association qui fait beaucoup de choses à
partir de l’assiette et va bien au-delà… Elle touche tout le monde et
arrive à faire tilter les gens sur le fait qu’ils vont pouvoir agir,
faire quelque chose à leur échelle. Bien sûr, il faut un temps
d’assimilation mais l’impact par la suite est énorme ! Il y a une grande
tolérance qui s’en dégage, rien n’est perçu comme tout noir ou tout
blanc. Il y a une place importante laissée à l’évolution, au cheminement
de la pensée. Les gens ont parfois besoin de clés pour s’engager et
évoluer à leur rythme ! »



Pour Emeline, « RdC c’est aussi
des gens impliqués, intéressants, chouettes, qui aiment la bonne bouffe,
qui mettent leur grain de sel dans la société pour sensibiliser et
rehausser son goût, avec beaucoup de mouvements et d’évolutions
possibles, plein de projets, toujours dans la convivialité ! »



Pour Emeline c’est important d’être impliquée dans des activités en
accord avec ses envies, ses valeurs et d’être utile pour la société…
Aujourd’hui elle s’active dans le cercle qui s’occupe de réfléchir au
bien être et à l’accompagnement des bénévoles. C’est un cercle
enthousiaste et énergique qui est né pour tenter de répondre à des
besoins du collectif. « De faire
partie de cette dynamique me donne le sentiment d’être utile, de
multiplier les points de vue, le tout dans la convivialité, avec de
chouettes rencontres qui permettent la création de liens. »
Il y aura d’ailleurs une super journée d’accueil des nouveaux et anciens bénévoles le samedi 22 avril (toute les infos ici !).