A la rencontre de Matthieu, notre cuisinier de l’étonnement !


A la rencontre de Matthieu, volonterre et animateur "chevalier blanc", de longue date chez RdC ! 



Matthieu est curieux, il aime transmettre et comprendre comment les gens et les collectifs fonctionnent. Ce qui l’anime dans la vie en ce moment, c’est "bousculer les certitudes et la pensée dominante". C’est notre cuisinier de l’étonnement, membre du cercle cœur, il témoigne de son engagement profond pour le collectif RdC.


Pour lui, RdC c’est "une grande famille qui explore et questionne le monde sous le prétexte de l’assiette".


Ingénieur de formation, il s’est reconverti en éco-conseiller. Tout à commencé lorsqu’il a suivi la formation "Hêtre - découverte du secteur de l’Alimentation durable" en 2014. Il est tombé sous le charme de RdC. C’est Mahé, sa formatrice de l’époque, qui l’oriente vers l’institut éco-conseil. Il a toujours eu un intérêt certain pour la facilitation graphique. Après s’être formé à l’institut éco-conseil, il a continué à se former à l’intelligence collective.


Aujourd’hui, il a créé son activité qui s’oriente autour de trois thèmes : la facilitation graphique, la facilitation en intelligence collective et la collapsologie (voir sa traduction des stratégies face à l’effondrement). En effet, il donne des formations, fait des reportages et des résumés graphiques dans le cadre de son activité tatoudi.com. En parallèle, Olivia Yernaux et lui sont facilitateurs pour begreat.be. Ils interviennent et forment aux outils et postures de l’intelligence collective. Il travaille également pour le projet mycélium.cc qui a pour raison d’être de soutenir les initiatives qui regardent les effondrements droit dans les yeux.


 



Son rôle au sein de RdC est multiple : d’une part, il intervient avec les permanents de RdC lors d’ateliers de cuisine écologique et politique (formation "Orme") en tant que super volonterre ; d’autre part, il est membre du cercle cœur de RdC, où il tient le rôle du cuisinier de l’étonnement. Dit autrement, il joue le rôle d’une petite souris espiègle... Il intervient également dans les formations données par RdC, pour initier à la facilitation graphique. 


Ce qui lui plait chez RdC, en tant que volonterre, c’est "ce sentiment d’être comme à la maison, avec un souffle de "vazy feel free ! Je me sens à ma place, appartenant et soutenu, et on m’autorise voire on m’invite à déranger. Je ne sais pas encore de quoi demain sera fait, si demain n’est pas annulé."


 


 


Entrevue réalisée par Audrey, en stage chez RdC, suivant la formation Hêtre de RdC et la formation d’Eco-conseillière de l’IEC. Mise en page par Alice.


 

Portrait de Volonterre !

décembre 2018 :

novembre 2018 | janvier 2019

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter