Action No Future for Agribusiness


Le 15 mars dernier, à Bruxelles, 50 activistes du collectif Anti-FFA ont perturbé l’ouverture du Forum pour le futur de l’agriculture (FFA), un événement de l’industrie chimique et agroalimentaire. Ils se sont attachés devant l’entrée du centre de conférence et se sont couverts d’une substance verdâtre. D’autres ont organisé un die-in arrosé de faux pesticides et une grande bannière "Welcome to Lobbyland". Rencontre des Continents y était.


 


Retour en vidéo par ici :







 

Communiqué de presse de FIAN Belgium

Action No Future for Agribusiness

15 mars / Bruxelles, Mont des Arts


 


Les personnes souhaitant se rendre au Forum pour le futur de l’agriculture (FFA) se sont retrouvées face à des activistes enchaînés. Certains ont répandu un liquide fluo sur leurs compagnons couchés sur le sol, mimant la toxicité des pesticides produits par Syngenta, géant de l’industrie chimique et un des principaux organisateurs du forum.


Les tracts distribués dénoncent une opération de lobbying et de greenwashing, visant à renforcer l’influence politique de l’industrie chimique et agroalimentaire, auprès des orateurs et des invités issus directement des institutions européennes.


Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne chargé du Green Deal, et Stella Kyriakides, Commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, étaient invités aux côtés de représentants des lobbys de l’industrie alimentaire et de multinationales du secteur.


D’après Nina Holland, membre de Corporate Europe Observatory : “Il est alarmant de voir les Commissaires chargés de proposer un texte sur la réduction des pesticides en Europe passer la journée avec le secteur qui multiplie les efforts pour en réduire l’ambition. La société civile attend de pied ferme une proposition pour la réduction des pesticides.”


Depuis l’adoption de la stratégie “de la ferme à la fourchette” de l’UE en mai 2020, l’industrie des pesticides et le grand lobby agricole ont organisé une campagne de lobbying massive pour la mettre à mal. Syngenta, ainsi que les autres grands producteurs de pesticides (BASF, Bayer et Corteva), et leur groupe de pression CropLife Europe, s’opposent à tout objectif contraignant de réduction des pesticides qui soit un tant soit peu ambitieux. Leurs actions pourraient conduire les agriculteurs à rester enfermés dans un système agricole dépassé.


Les organisateurs de l’action disent regretter la présence d’ONG environnementales, comme le WWF et The Nature Conservancy, à cet événement, car elle permet aux industriels de se prétendre ouverts aux enjeux environnementaux, tout en augmentant la pression sur les pouvoirs publics afin de freiner l’ambition des politiques favorables à une transition juste et durable de l’agriculture européenne.


Camille une participante à l’action, explique sa présence : “L’agrobusiness dépense des millions pour conserver sa place dominante dans notre système alimentaire. Nous avons notre corps et notre voix, et nous sommes déterminées à les utiliser pour les arrêter”.


Plus de détails :


Contacts presse :


 


Source : http://www.fian.be/Action-No-Future-for-Agribusiness?lang=fr 


 

Retour vidéo sur l'action

mai 2022 :

avril 2022 | juin 2022

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter