Comment ?


Nos actions sont pensées et réalisées selon l’approche systémique, c’est-à-dire, une méthodologie transdisciplinaire qui permet de rassembler et d’organiser les connaissances en vue d’une plus grande efficacité de nos actions. Elle permet de « penser autrement » en favorisant la compréhension des interdépendances entre les éléments d’un système et en suscitant un positionnement éthique de la part de tout un chacun.


La mise en réseau est au coeur de notre fonctionnement. Nous travaillons avec plus d’une cinquantaine d’associations, collectifs et groupes actifs dans différentes thématiques, réseaux, et avec lesquels nous formons un terreau commun de réflexions et d’interactions pour l’action collective.


Pour rendre compte de cette complexité du monde et de ces enjeux, Rencontre des Continents s’inscrit dans une démarche éducative pluridisciplinaire. En effet, en fonction des contextes d’intervention, nous puisons nos repères méthodologiques dans plusieurs types d’approches éducatives comme l’éducation à l’environnement, l’éducation à la citoyenneté mondiale, l’éducation populaire, l’éducation à la santé,etc. et nous tentons de nous situer à la croisée des secteurs et des informations.

Notre méthodologie se base également sur l’éducation populaire, définit comme une éducation par la pratique de la vie de groupe, la confrontation, le partage et la construction collective des savoirs. Dans cette approche, il s’agit de co-construire du savoir collectif en créant l’horizontalité entre les participants et les formateurs, par rapport à une thématique porteuse de sens et de tensions. Partir du vécu expérientiel des personnes permet la valorisation de leur savoir et de leur savoir-faire, pour ensuite déployer toutes une série de connaissances et de compétences sur la thématique.

"L’éducation populaire permet de travailler avec la tension des participants, même précarisés, pour passer à l’action individuelle et collective.” Sébastien Kennes

Toute la philosophie de sensibilisation de RdC s’inscrit dans cette boucle « Valeurs-Savoir-Action ».


"Dans notre métier, nous sommes porteurs de valeurs, on va alors chercher les savoirs qui vont recréer et réinterroger nos valeurs. Cela fait une boucle à travers les actions que l’on met en place." Astrid Galliot

Nous tentons dans nos processus éducatifs de travailler sur les 3 niveaux de savoir (savoir être, savoir faire et savoir), non pas en les dissociant, mais en recentrant nos dispositifs sur un des niveaux comme la cuisine (savoir-faire), la compréhension du système (savoir), ou l’importance d’un passage collectif à l’action qui tient compte des autres (savoir-être). En veillant bien à montrer l’articulation entre les trois niveaux. Cette démarche attache donc beaucoup d’importance à l’émancipation et à la participation (tant lors de l’élaboration que lors de l’exécution du projet) des groupes cibles impliqués : savoir, pratiques, recettes, mode de production, lieux d’approvisionnement, difficultés, freins, prise en compte du contexte des publics, etc. Notre intention est de créer des espaces d’expérimentation, de partage et de renforcement des trois niveaux de savoir qui offrent la possibilité aux participants et à toute personne engagée bénévolement chez RDC de s’inscrire dans des processus transformationnels.


“ Notre rôle est d’accompagner les gens vers la découverte et de valoriser leurs savoirs ! » Astrid Galliot