Contre le racisme d’État et les violences policières


À l’initiative du Comité des Parents contre les Violences Policières et Bruxelles Panthères.

Pour signer l’appel, envoyez un email à bruxelles.pantheres@gmail.com et/ou peace.paix@gmail.com


MODIFICATION NOUVELLE DATE : DIMANCHE 17 MARS
(avenue Stalingrad au niveau du Mégaphone) 
 




Contre le racisme d’État et les violences policières


Nous, migrant.e-s chassé.e-s, torturé.e-s, traumatisé.e-s, persécuté.e-s par l’État et le système des frontières ;


Nous, habitant.e-s des quartiers populaires harcelé.e-s et humilié.e-s au quotidien par les forces de police et ciblé-e-s par le racisme d’Etat ;


Nous marcherons ensemble, contre le racisme d’État et les violences policières.


Vendredi 15 mars 2019 à Bruxelles.
(parcours de la marche a préciser)


Dans un contexte où les violences policières, d’abord principalement exercées dans les quartiers populaires, s’étendent de plus en plus à toute la société,


Dans un contexte où le racisme progresse,


Islamophobie, Négrophobie, Racisme de la part de la police, chasse aux migrant·e·s, traque des sans-papiers, répression des mouvements populaires, fichage généralisé... Il est plus qu’urgent de s’organiser et de dénoncer les logiques racistes et sécuritaires. Depuis huit ans maintenant, la campagne Stop Répression se mobilise contre les violences policières et la répression d’État. Soyons nombreuses et nombreux dans les rues de Bruxelles et Charleroi ce 15 mars à l’occasion de la Journée internationale contre les violences policières !

Stop à la répression dans les quartiers !

Les témoignages de jeunes harcelés par les contrôles d’identité et les vexations gratuites de la part de la police se multiplient. Bien des études le montrent : les personnes immigrées ou issues de l’immigration sont les victimes du pouvoir donné à la police. Cette politique de répression dans les quartiers, loin d’être le fait de dérapages isolés, est le résultat d’une gestion coloniale du maintien de l’ordre.

Stop à la répression des migrations !

Objet d’une répression organisée au plus haut sommet de l’État belge, le seul délit des réfugié·e·s et des sans-papiers est d’avoir recherché un avenir meilleur. Ils et elles sont arrêté·es sans ménagement et placé·e·s dans des centres fermés en attente d’une expulsion. Véritables prisons, les conditions de détention dans les centres fermés sont telles que certain·e·s migrant·e·s tentent de mettre fin à leurs jours. Aujourd’hui, même des familles avec enfants peuvent se retrouver en centre fermé. Personne n’est épargné par ces mesures sécuritaires et racistes des autorités.

Stop à la répression des mouvements populaires !

Nous avons vu et vécu les répressions qui se sont abattues de manière spectaculaire sur le mouvement des gilets jaunes en France et en Belgique. Nous refusons fermement les répressions des militant·e·s dans les manifestations et le harcèlement de celles et ceux qui interrogent une société aussi inégalitaire que la nôtre. Cette politique autoritaire est un danger pour toute démocratie. Une société qui ne peut pas être remise en question est une société qui se meurt.

Notre sécurité est sociale !

Face à l’État et à son racisme, face à l’instrumentalisation de la peur et à l’arbitraire, faisons bloc dans la rue ce 17 mars 2018 et organisons-nous pour la suite ! Contre la répression, revendiquons des réponses sociales aux problèmes socio-économiques !

Tou.te.s dans les rues de Bruxelles.

Rendez-vous ce 17 mars 2019 pour exiger la fin de ces répressions. Face à la violence de l’État, refusons la peur et la division qu’il installe ! Le changement passe par notre capacité à nous unir et à nous entraider pour mener la lutte vers un avenir sans racisme, sans répression et sans exploitation.

À l’initiative du Comité des Parents contre les Violences Policières et Bruxelles Panthères.

Pour signer l’appel, envoyez un email à bruxelles.pantheres@gmail.com et/ou peace.paix@gmail.com

- Nous établissons comme suit l’Ordre DES BLOCS parmi les participants, ceci afin de permettre aux premiers concernés d’être mis en avant et de porter cette manif, nous demandons donc à chacun de respecter cette modalité.


1. Les organisateurs, familles des victimes, Sans-papiers, organisations antiracistes, associations et jeunes des quartiers
2. Les organisations politiques et associatives diverses, syndicats, collectifs divers
3. Les partis et jeunesses de partis



Bruxelles Panthères
« La liberté, la justice et l’égalité, par tous les moyens nécessaires ! » Malcolm X


 


Toutes les infos sur :


https://bxl.indymedia.org/spip.php?article17568


https://bruxelles-panthere.thefreecat.org/


https://www.facebook.com/pages/Bruxelles-Panth%C3%A8res/275282639311083?fref=ts

 

Le 17 mars, à Bruxelles.

septembre 2019 :

août 2019 | octobre 2019

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter