Dans quel état j’erre ? Le livre du mois


Le Pont des singes - De la diversité à venir
Fécondité culturelle face à identité nationale


Par François Jullien
Aux éditions Galilée



Dans ce merveilleux petit livre, François Jullien nous invite « à faire travailler des pensées entre elles » afin de mieux nous rendre compte de notre façon (occidentale, moderne ?) si singulière de penser. Si la diversité culturelle n’est pas une idée neuve pour nous, nous sommes longtemps demeurés dans l’ignorance d’être nous-mêmes une culture parmi d’autres. Il aura fallu beaucoup d’anthropologues, pour que nous commencions à nous découvrir uns parmi d’autres et ne plus voir ceux-ci en termes de manques ou de retards ! A nous la connaissance (le réel, la science), à eux les cultures, les mythes, les croyances … !


Sur les bras du Mékong, des ponts faits de quelques tiges de bambou, permettent aux riverains des traversées souples et agiles demandant l’acquisition d’une grande dextérité corporelle.


Leur remplacement par des ponts en ciment, tous du même modèle, stéréotypés mais « pratiques » fait basculer dans un autre monde. Comme l’auteur nous le fait remarquer, on n’a vu que gain à ce changement ; or il y a perte ! On bascule dans le monde de la rationalité et de l’efficacité et l’on perd une façon de se mouvoir, d’être attentif et de gérer ses pensées, on perd un art corporel, une connivence avec le milieu.


Ce livre est une invitation à repenser notre rencontre de l’autre et à s’ouvrir à son savoir, ses ressources et ses compétences. Il nous rappelle que « la pensée est toujours affaire de lieu, ou plutôt de milieu », (José Bové dit qu’il n’y a pas de pensée hors-sol !) et que c’est dans ce local que sont les ressources.


Il nous invite donc à être à la fois « ancré et voyageur » mais non touriste : à devenir des sujets évolutifs, préoccupés par le global mais ancrés localement, « à la fois connaissant (grâce à l’extraversion de la science) et connivent (par retour de l’intime) ».


C’est donc une grande invitation à devenir voyageur : explorateur de l’écart. « S’écarter, c’est ouvrir un autre possible ».


 


 

juin 2019 :

mai 2019 | juillet 2019

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter