New Vidéo ! L’Europe à la botte des lobbys, on en a plein les bottes ! Retour sur l’action du 8 décembre en images !


Le 8 décembre dernier au rond-point Schuman, le mouvement paysan belge et ses alliés ont installé les bottes d’agriculteur.trices disparus face à la Commission européenne. Ils s’opposent à la ratification du traité de libre-échange UE-Mercosur et au projet de réforme de la PAC.

  • "L’Union Européenne fait de grandes promesses écologiques et sociales mais continue de supporter des accords de libre échange destructeurs et de mener une politique agricole commune alarmante."Une absence de cohérence politique qui contribue à la disparition de plus de 900 fermes par an en Belgique.
     
  • En 2020, le mouvement paysan et ses allié.e.s affirmaient haut et fort : "L’Europe à la Botte des lobbys, on en a plein les bottes !".
     
  • En 2021, défendons ensemble une #agriculture #paysanne, familiale, #agroécologique, qui prenne soin de l’environnement et rémunère justement ceux et celles qui nous nourrissent ici comme ailleurs dans le monde !
L’heure est venue d’en finir avec les politiques dépassées
qui étouffent nos paysan.ne.s et notre planète !

 


Rejoignez-nous, partagez cette vidéo !

#StopEUMercosur #WithdrawThisCAP #foodsovereignty #foodsovereigntynow #PouruneautrePAC


Lire aussi sur le site de FIAN : http://fian.be/L-Europe-a-la-botte-des-lobbys-on-en-a-plein-les-bottes-1469


© François Dvorak




Téléchargez la revue de presse FR/NL/EN


Le Réseau de soutien à l’agriculture paysanne (RéSAP), Agroecology in Action, les Youth for Climate, RdC et une quinzaine d’autres organisations se sont réunies à Bruxelles pour dénoncer l’incohérence entre les politiques agricoles, commerciales et environnementales de l’Union européenne.


Plus de 200 paires de bottes ont été installées devant la Commission européenne. Elles symbolisent la disparition des paysan.nes en Belgique. Chaque semaine en moyenne, 18 fermes arrêtent leur activité. Pour le RéSAP, arrêter cette hémorragie est une urgence tant sociale qu’environnementale.


Suite à un lobbying intense de la COPA COGECA, qui défend les intérêts de l’agriculture industrielle, les subsides de la PAC continuent à se baser sur la superficie des fermes, sans tenir compte de l’emploi ou du mode de production, et les mesures environnementales sont assouplies.

JPEG - 548.9 ko
Guy Franck, éleveur, s’exprimait au nom de Fairebel :
Nous n’en pouvons plus de ce lobbying qui dirige les politiques européennes dans la mauvaise direction.”


Parallèlement, le traité avec le Mercosur vise à augmenter les échanges internationaux de produits agricoles et la concurrence entre les producteurs. Ces politiques favorisent une agriculture industrielle à grande échelle, vouée à l’exportation, au détriment de la biodiversité, du climat et d’un emploi agricole de qualité.


A l’inverse, l’agriculture paysanne, familiale, agroécologique, qui prend soin de l’environnement pour produire une alimentation de qualité, est en voie de disparition. Pour les organisateurs.trices de la manifestation, l’Union européenne doit soutenir cette agriculture afin d’atteindre ses propres objectifs climatiques.

JPEG - 961.1 ko
Marie-Hélène Lefèvre de l’ONG FIAN Belgique, explique que
« 
la situation est particulièrement frustrante, les solutions pour allier agriculture et environnement existent et font leurs preuves. Seulement, elles disparaissent parce que l’Union européenne préfère soutenir l’agrobusiness ».
JPEG - 1 Mo
Tijs Boelens, agriculteur, a interpellé énergiquement les responsables politiques européens :
« 
Où êtes-vous quand les paysans disparaissent les uns après les autres ? Nous ne sommes pas en colère, nous sommes tristes, nous sommes déçus ».

Pour aller plus loin, tous les détails, revue de presse, photos de l’événement,... sont disponibles sur le site de FIAN Belgique : 
http://fian.be/L-Europe-a-la-botte-des-lobbys-on-en-a-plein-les-bottes-1469


 


 

Retour sur l'action

janvier 2021 :

décembre 2020 | février 2021

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter