Portrait de VolonTerres ! A la rencontre de Géraldine, bénévole engagée depuis longtemps dans le cercle des animateurs cuisine volonterres "Maïté", qui témoigne de son engagement pour le collectif RdC


Géraldine, bénévole engagée dans le cercle des animateurs cuisine volonterres "Maïté" RdC, nous fait le plaisir de partager son état d’esprit pétillant du moment. Témoignage sur son parcours d’engagement.



En pleine période hivernale, elle se nourrit et se réchauffe de rencontres. Elle se lance aussi dans des projets créatifs qui allient photographie, poésie, échanges et alimentation. Avec un parcours dans la solidarité internationale, les mouvements de jeunesse, le social et les rencontres multiculturelles, elle est animée par ce qui lui permet de décaler et d’aiguiser son regard, ajuster son point de vue, vivre le quotidien de manière plus légère et solidaire, trouver du sens dans ce qui l’entoure. Pour 2018, elle a envie de créations collectives : « Pourquoi pas un livre de recettes original, avec de belles photographies ». Des livres de cuisine, elle en plein sa bibliothèque paraît-il ! Ca donne clairement envie d’aller y faire un tour !


Géraldine aime le voyage… culinaire, sous toutes ses formes. Elle est notamment partie plusieurs semaines au Japon il y a deux ans. Woofing dans une petite ferme près d’Hiroshima, elle a participé au quotidien d’une famille japonaise. Après le choc de Fukushima, cette famille a fait le choix de changer radicalement de vie et de s’installer à la campagne, se reconvertir dans l’agriculture et l’alimentation de qualité. « On participait à la confection de bentos, locaux, sains, esthétiques et de saison. Le slow food dans toute sa splendeur. On faisait de la découpe, du simple, du beau. Ce fût une expérience déroutante, toute en poésie et en finesse, à l’image des Japonais ! » Pour en savoir plus sur ce voyage, par ici : le blog de Géraldine



Avant ce voyage au bout du monde, Géraldine avait participé au cycle d’ateliers de cuisine écologique et politique de RdC et y a fait de belles rencontres. « Super expérience qui a changé ma façon de m’alimenter et m’a questionné sur mon propre modèle alimentaire. Je suis devenue une ambassadrice auprès de mes amis et collègues des fameux paté végé et de l’assiette écologique. J’aime l’idée de partir de l’alimentation, qui est une question très intime, pour interroger notre rapport au monde et à notre propre culture ».


Après quelques années dans le secteur social, elle a ressenti le besoin de se nourrir intellectuellement et de prendre du recul sur son travail. Elle s’est lancée dans un Master complémentaire en Politiques économiques et sociales. Assez naturellement, son mémoire a porté sur la sociologie de l’alimentation, plus particulièrement sur la représentation et les pratiques alimentaires d’une population immigrée. "Bien manger pour vous c’est quoi ?" A grand renfort de micro trottoirs, elle est allée à la rencontre des gens de son quartier, pour « les interroger sur leur représentations et les logiques liées aux pratiques alimentaires : comment ils font leur courses, comment ils cuisinent, comment ils choisissent leur alimentation... L’idée était de comprendre ce que manger veut dire et de voir quelles sont les tensions en jeu dans l’acte alimentaire. L’acte alimentaire ne va plus de soi et induit une mise en concurrence entre ses différents horizons, comme la santé, le plaisir, la tradition, le budget, l’éthique,... Après une "Fête de la soupe" dans mon quartier, je me suis invitée par la petite porte de l’alimentation dans la cuisine des gens, et là j’ai écouté leur quotidien, leurs peurs, leurs croyances, les règles qui régissent leur vie, … Cela m’a renvoyé à mes propres pratiques et contradictions. » Vous pouvez retrouver son travail passionnant sur le sujet en cliquant ici.


Forte de ces réflexions, rencontres et expériences, elle a tissé des liens avec d’autres volonterres chez RdC avec qui elle aime partager et animer (et aussi boire des bières ;). Géraldine est une membre active du cercle « Maïté » ; elle participe aux réflexions notamment sur les questions liées à la nutrition, et anime des ateliers sur les algues et oléagineux, ou l’esthétique dans l’assiette. Elle y amène son expertise et ses compétences, ses envies, son regard et une participation singulière au projet collectif auquel elle adhère.


« S’impliquer chez RdC, c’est un peu une suite logique et pratique de mon parcours d’apprentissage (mémoire sur l’alimentation, suivi des ateliers de RdC et d’autres sur l’alimentation saine, parcours dans l’animation, intérêt pour la cuisine autrement,… ). J’y trouve beaucoup de convivialité, un espace d’expérimentation et de réflexion et la possibilité de participer à des ateliers qui permettent de se tester avec un public intéressé et intéressant ».



Pour Géraldine, RdC c’est « une bande d’idéalistes pragmatiques qui agit en intelligence collective pour un mieux vivre ensemble dans une société chaotique et harmonieuse à la fois ».


Retrouvez tous nos portraits de VolonTerres RdC par ici : http://rencontredescontinents.be/-Portraits-de-VolonTerres-.html

Janvier 2018

janvier 2018 :

décembre 2017 | février 2018

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter