Regards Sensibles - Expo & Débat sur l’Agriculture

RdC soutient Loughi, un artiste qui, à travers la mise en place d’une exposition, nous interpelle et nous enrichit d’un regard artistique sur le thème de la transition écologique et l’état de l’agriculture en Belgique.

Ce samedi, il présente, à Liège, sa démarche à travers une rencontre "pop-up" et un débat à propos de l’accès à la terre.

Loughi est un·e artiste pour qui la lutte paysanne est le pilier d’une société juste et solidaire. A travers la paysannerie, Loughi questionne le lien entre l’art, le politique et le réel. Son projet « grelinette » est une installation qui se construit à partir de rencontres avec les paysan·nes, de l’implication personnelle au sein de cette lutte et de lectures et ressources variées. L’installation prendra la forme d’objets/œuvres grelinettes (une grelinette est un outil maraîcher qui permet de décompacter et d’aérer le sol) où chacune d’elle présentera l’une des facettes de la lutte paysanne.

Samedi 4 février 2023 - Centre liégeois du Beau-Mur (Rue du Beau-Mur 48, 4030 Liège)

L’horaire :
14h : ouverture des portes (exposition des œuvres réalisée et atelier)
17h : début de l’échange à propos de l’accès à la terre
19h30 : fin de l’échange et drink convivial
21h : clôture de la journée

Présentation
Faciliter l’accès au foncier agricole est essentiel pour assurer notre souveraineté alimentaire. Depuis plusieurs années, des mobilisations militantes et syndicales s’organisent et luttent pour protéger les terres agricoles de la bétonisation, d’usages non nourriciers, des appétits de l’agro-industrie et de spéculateurs en tout genre. Le monde politique s’empare aussi partiellement de ces enjeux.
En 2019, le mécanisme du bail à ferme (qui protège les
locataires de terres) a été réformé ; et en 2022, le Ministre wallon de l’agriculture Willy Borsus a organisé des Assises de la Terre, laissant entrevoir quelques possibilités de protections supplémentaires.

Pourtant, les terres sont toujours vulnérables à la spéculation, le recours au bail à ferme n’est pas une obligation alors que celui-ci offre une réelle sécurité, il n’y a pas de mécanisme solide de régulation du marché foncier.
Pourtant, le prix des terres agricoles grimpe sans discontinuer.
Pourtant, des agriculteur·trices se font exproprier, et d’autres n’osent plus rêver d’avoir une terre pour lancer leur activité.

- Quel avenir pour nos terres ?
- A quels usages et à qui servent nos territoires ?
- Qu’est-ce qui est mis en œuvre pour protéger les terres nourricières ?
- Quels leviers d’actions pour renforcer la protection des terres agricoles ?

Le temps d’une soirée, nous allons écouter ce qu’on à dire les personnes concernées et soucieuses de ces questions, avant d’échanger ensemble sur les pistes pour lutter contre l’accaparement des terres agricoles.

Panel
Marie-Hélène Lefèvre - chargée de mobilisation à FIAN Belgique
Amandine Lejeune - membre de Occupons Le Terrain Liège
Henri Lhoest - agriculteur exproprié de ses terres suite à l’extension du Zoning des Hauts-Sarts
François Sonnet - maraîcher à Jupille, membre de la Ceinture Aliment-Terre
Liégeoise
 

> Facilitation par Sébastien Kennes de Rencontre des Continents

Des membres d’Ecolo seront également présent·es pour écouter les intervenant·es et réfléchir ensemble à des solutions politiques, notamment Veronica Cremasco, Anne Kelleter, Olivier Biérin..

Le samedi 4 février, à Liège

mai 2024 :

avril 2024 | juin 2024

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter