Reprendre, démanteler, communiser Éléments pour une politique terrestre du soulèvement

 

"On ne dissout pas un mouvement. On ne dissout pas une révolte. Nous continuerons à alimenter une eau vive qui, partout, frémit, et fait croître des communautés de lutte vivantes. Nous appelons chacun·e, depuis là où il est, à se soulever, à s’organiser, à nous rejoindre."

Les Soulèvements de la Terre

Pour ne pas finir comme la grenouille ébouillantée ou encore l’autruche qui ferme les yeux sur un bateau qui "flotte sans grâce" (voir notre présentation du livre de Corinne Morel Darleux), il est bienvenue de temps en temps de lire un texte qui permet de réfléchir à nos perspectives et d’envisager des actions nouvelles, à la hauteur des enjeux de notre époque.

Le texte a pour objectif "d’identifier pragmatiquement des modes de luttes directes, des leviers et des appuis pour lutter contre l’extinction et retrouver une capacité à infléchir notre destin collectif, ne plus se contenter de simples revendications, agir sans plus attendre, pour pouvoir apprendre à "reparler" de révolution".

 

Petite présentation rapide des 3 perspectives/tactiques à découvrir en détail dans le texte complet (9 pages) :

  1. Reprendre les terres, plutôt que de "changer le climat", pour faire atterrir l’écologie politique et mieux défendre le vivant. Les terres constituent des "ponts politiques" entre la question de la fin du monde et celle de la fin du mois.
  2. Démanteler le complexe agro-capitaliste et les industries écocidaires, dans le but de désarmer les forces dévastatrices. Briser cette "chaîne d’assemblage globalisé mortifère", tout en faisant la part des choses entre ce qui peut encore être positivement réapproprié, ce qui doit être démanteler plus ou moins immédiatement, et ce avec quoi il faudra bien apprendre à vivre (ruines définitives et irréparables).
  3. Socialiser/mutualiser/communiser l’alimentation et le travail de subsistance, pour remettre du collectif, de la solidarité, au coeur des quartiers populaires et des campagnes, en créant une mutltitude d’expériences concrètes et locales en lien avec l’alimentation.

 

POUR PROLONGER :

  • Commandez ou imprimez ce texte pour l’étudier et le distribuer, en faire un outil d’éducation populaire, etc.
  • Soirée évènement ce 1er février au DK à St-Gilles : Accaparement des terres urbaines et droit au logement. Rencontre débat avec les luttes locales bruxelloises et projection.
  • Signez la tribune des Soulèvements
  • Un comité local des soulèvements de la terre s’est mis en place à Bruxelles en avril 2023 :
  • Participer aux mobilisations des agriculteur·ices ne serait-ce que pour mieux comprendre leurs colères et revendications pour construire continuer à tisser des ponts politiques et revendicatifs.

 

Éléments pour une politique terrestre du soulèvement !

juillet 2024 :

juin 2024 | août 2024

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter