Retours de terrain Stages pluridisciplinaires des Ateliers de la Rue Voot



Depuis longtemps, l’envie demeure dans le collectif RdC de mettre davantage de "sensible" dans nos animations et formations... Par sensible, nous entendons les "sens" soit une autre manière de questionner et raconter son rapport au monde dans lequel  : sensibilité, imagination et créativité ont leur mot à dire.. Plusieurs expériences avaient été menés notamment lors d’une formation auprès d’un groupe de femmes du GAFFI : atelier collage, théâtre forum, contes... Alors quand cette occasion émanant des Ateliers de la Rue Voot s’est présentée de faire des stages dans le cadre des projets "Good Food" mêlant cuisine & photo et cuisine & dessin, c’est avec joie que nous nous sommes engagés dans cette aventure !


 


Et c’est partit avec une première semaine de stage où cuisine et photo ont pu se rencontrer et dialoguer... Comment (d)énoncer sans les mots mais avec l’instantané d’une prise de vue ? Qu’est-ce qu’une photographie nous dit du monde ? Comment "capturer" la nourriture, besoin primaire du quotidien, omniprésente mais devenue si banale voir invisible ? Comment lui redonner une juste place et ce par le prisme de l’image ? Tant de questions et pas de réponses définies mais bien une exploration au travers de propositions parfois improvisées : faire son autoportrait avec cet aliment qui parle de nous, capturer des mises en scène collectives pour dénoncer les impasses de notre système alimentaire (exemples de photos ci-dessous), réaliser un shooting des ingrédients avant l’atelier cuisine, partir à la découverte de ce qui fait lien à ce qui nous nourrit..et tant d’autres invitations ! Alors oui ça n’a pas chômé mais qu’est-ce qu’on s’est amusé !



Ce système alimentaire qui nous tiraille de tous les côtés.



Et si faire autrement était une voie de sortie ?


Prise de conscience : " Je pense que nous pouvons tous essayer de faire déjà des petites choses à la maison », Alicia (15 ans).


 


Découverte culinaire : « C’était super bon ce qu’on a mangé et même sans viande ! », Julia (12 ans).


 




Série de photos de Françoise Michel, participante au stage Photo & Cuisine.


Et puis une deuxième semaine proposée où nous avons invité les participantes à partir d’une assiette vide. Mais comment la remplir ? Une invitation cette fois-ci à mêler l’art et la matière première mais également l’artistique à la réfléxion des enjeux sociétaux... Yolande, illustratrice-graphiste, nous a invité à réaliser collectivement un "kolam" : motif d’inspiration géométrique tracé à même le sol. De nature éphémère, les kolams sont dessinés à main levée et réalisés chaque matin devant l’entrée des maisons du sud de l’Inde afin d’apporter la prospérité. Une belle invitation pour se questionner sur l’éphèmére des choses et se souhaiter une belle semaine d’exploration ! Après une réfléxion collective sur les impasses de notre système alimentaire (cf.jeu de la ficelle), les participantes ont pu explorer, expérimenter, s’essayer et être dans le faire ! Atelier-découverte autour des épices (leurs origines et leurs bienfaits), découvertes des techniques d’impressions linogravure et monotype, ateliers cuisine autour d’une assiette écologique et politique, récits et découvertes d’initiatives de transition... Les participantes sont reparties repues et avec sous le bras un carnet personalisé en forme d’assiette...comme une invitation à plonger dans les souvenirs d’un voyage !



L’effet boule de neige : « Mes colocs n’arrêtent pas de me demander que je leur fasse découvrir les recettes que l’on a fait ensemble. », Isabelle.



« J’ai raconté à mon mari ce qu’on a fait et je suis contente, il m’a dit qu’il voulait bien manger moins de viande. », Aouatif.


 


Épanouissement : "Je me sens plus légère, je repars avec un bagage. Tout ça était en moi mais c’était pas sorti", Aoutif.


 



 



Un mois après, nous avons invités les participant.e.s à une auberge espagnole dans le but de voir ce qu’il reste du stage et quels ont été les petits ou grands changements qui se sont opérées depuis.. Marine (15 ans) nous raconte que depuis le stage, quand on lui propose quelque chose à manger, elle demande toujours d’où ça vient...


Et toi, sais tu d’où ça vient ? ...


 


* Photos de Françoise Michel et Margot Thévenin.


Un grand Merci aux participantes, à Marie des Ateliers de la Rue Voot, à Bernard Cromphout et Yolande Denoel pour la collaboration.


Si vous voulez connaître les stages d’été 2018 organisés par les Ateliers de la Rue Voot, cliquez sur ce lien : http://www.voot.be/stagestete2018


 


 

Stages "Cuisine & Photo" et "Cuisine & Dessin"

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter