Vœux 2020 du collectif RdC


Chères amies Continentistes,


 


Commençons d’abord par vous remercier pour vos enthousiasmes, sourires et soutiens durant l’année écoulée. Celle-ci fut riche grâce à vous ! Et nous espérons pouvoir encore, avec vous, semer de jolies graines dans la trame du monde.


Et maintenant... 2020 ! Début d’une nouvelle année, mais aussi d’une nouvelle décennie. Même si le flux des événements en a peu à faire du calendrier grégorien, ceci nous invite à jeter un œil dans le rétroviseur.. et à « faire le point » comme on dit : que se passe-t-il en cette époque étrange ? Une bifurcation s’annonce-t-elle ? Comment imaginer la décennie à venir ?



 


 


Si nous vivons déjà des effondrements – de la biodiversité, de la fertilité des sols, des réserves halieutiques, de la stabilité climatique, des équilibres et des liens sociaux, du sens et du vocabulaire, … - rien n’indique que demain sera plus souriant !


Mais alors.. Quels vœux sont adéquats ? Comment repenser ce que signifie avoir de l’espoir face aux désastres en cours  ?


C’est pourquoi nous vous souhaitons de la lucidité face à notre époque, ses caractéristiques et ses défis. C’est sans doute la première démarche à accomplir, même si cela peut faire mal et/ou peur. Mais n’ayons pas peur de la peur… Ne la laissons pas nous tétaniser ou nous faire regarder ailleurs.. Osons regarder, observer, en face et au-delà des apparences… mais aussi questionner, remettre en question, en perspective... et surtout (ré)inventer, (ré)enchanter, (re)créer, (re)tisser… encore et toujours. Pour résister au rétrécissement des possibles qui nous accable, en inventant des pratiques de solidarité et de réciprocité avec les vivants, humains et non-humains.


Multiplions plus que jamais les îlots au sein desquels peuvent vivre et s’épanouir autant les vers de terre, les abeilles, les grands arbres que les humains. Soyons des créatrices d’imaginaires inspirants, vecteurs d’espoirs lucides. Et pour cela soyons attentifs à la dignité du présent.


Comme l’écrit Corinne Morel Darleux : « La dignité du présent est ce qu’il nous reste de plus sûr face à l’improbabilité de victoires futures, de plus en plus hypothétiques au fur et à mesure que notre civilisation sombre ».


Et surtout, pour affronter les temps qui viennent, nous vous souhaitons de tisser des liens d’écoute, de soutien, de partage. C’est au sein de ces tissages (en nous, avec nos proches et le monde extérieur) que nous pourrons au mieux accepter nos fragilités, nos limites… et entrevoir nos possibles.


Redonnons vie aux mots « altruisme », « tendresse », « poésie », « coopération », « entraide », « solidarité », « empathie », « bienveillance » ou « bonté », pour (re)créer ensemble un humus fertile et riche dans lequel tout être vivant pourra puiser les ressources pour relever les défis qui nous attendent et contribuer à densifier, diversifier et étendre la forêt qui pousse envers et contre toutes les folies de ce monde.


On vous embrasserait bien « chaleureusement », mais 2019 a été bien trop chaud… Ce seront donc plutôt des embrassades rafraîchissantes et revigorantes, remplies de l’énergie de la source des torrents… pour que 2020 vibre et pétille d’une énergie nouvelle.


 



 


 

Vœux 2020 du collectif RdC

août 2020 :

juillet 2020 | septembre 2020

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter