Actualités du 20 août 2017


  • Un groupe de jeunes venant d’horizons différents se sont rassemblés autour d’un projet agroécologique et éducatif. Il cherche à développer une micro-ferme de production maraîchère à Grupont (Tellin).


    L’idée est de s’essayer ensemble à la culture de la terre dans un esprit de partage des savoir-faire. Pour partager le lieu et le projet, les Jardins du Moulin accueillent une série d’événements - rendez-vous là-bas !


     



    Toutes les infos sur les événements et le projet se trouvent sur le site :
    www.lesjardinsdumoulin.be 



  • On recherche des volontaires RDC !



     



    Nouvelle initiative, portée conjointement par Quinoa asbl, FIAN Belgique, le MAP, le réseau des GaSAP, RdC, ... : les Brigades d’Actions Paysannes » (BAP) est un réseau d’appui à l’agriculture paysanne et au mouvement pour la souveraineté alimentaire.



    On recherche des coordinatrices/teurs !
    Ne soyez pas effrayés, c’est juste un pas en + dans le soutien à l’agriculture paysanne





    Les Brigades d’Actions Paysannes (BAP) recherchent des bénévoles pour assurer la coordination de temps en temps lors des chantiers qui sont mis en place dans des fermes en Belgique.

    • Les chantiers ont lieu toute l’année en Belgique dans des fermes d’agriculture paysanne.
    • Vous pouvez coordonner 1 seul chantier par an...ou 137 si vous êtes vraiment motivé ! Mais un seul suffit.
    • Votre engagement est donc tout à fait libre et non déterminé par un timing. Ça dépend donc de votre agenda



    Initiés à l’appel d’agricultrices et agriculteurs via le site des BAP, les chantiers durent 1 journée ou plus et sont encadrés par un coordinatrice.teur qui est disponible à la date proposée par la ferme…autrement dit peut-être vous !





    La coordination d’un chantier recouvre :



    • la communication entre les paysans et les brigadistes



    • la préparation, l’évaluation et le suivi du chantier



    • la coordination logistique du chantier (co-supervision tranquille du chantier avec les paysannes et paysans, gestion des outils, etc.)



    • la gestion opérationnelle de l’accueil (déplacement, intendance, etc.)



    Aucune qualification n’est requise pour s’engager comme coordinateur de Brigades mais :



    • des compétences dans la communication, la médiation et la gestion de groupe sont des atouts.



    • une expérience dans le domaine du travail de la terre et de l’écoconstruction est un atout !



    Plus d’infos ?


    - cedric@rencontredescontinents.be


    - seb.kennes@rencontredescontinents.be



    Pour en savoir plus sur les BAP, toutes les infos sont ci-dessous ou le site :



    www.brigadesactionspaysannes.be



     



    Les BAP, Kesako ?



    Constitué de citoyen-nes de divers horizons souhaitant agir en vue de défendre leur droit à l’alimentation, de développer l’agroécologie, de défendre l’agriculture paysanne et de promouvoir la transition, les BAP veulent contribuer à l’avènement d’un modèle agricole fondé sur les principes de la souveraineté alimentaire.



    Le concept de “Brigades” fait référence aux Brigades internationales créées en 1936 pour lutter contre le fascisme en Espagne. Se baptiser “Brigades”, c’est dévoiler que la menace qui pèse sur l’agriculture paysanne n’est pas un enjeu technique, mais bel et bien un enjeu politique !



    Depuis plusieurs décennies, l’agriculture paysanne subit des attaques tant de la sphère publique que de la sphère privée. Faute d’une politique agricole juste et ambitieuse et sous la pression des multinationales de l’agroalimentaire, 41 fermes disparaissent chaque semaine en Belgique et ce sont bien sûr des emplois qui disparaissent aussi en amont et en aval de la production, mais aussi le droit à l’alimentation, à la santé et à l’environnement qui est touché et tout le tissu rural qui est affaibli dans ses volets culturel, social et socio-économique…



    Que font les Brigades ?



    Les brigadistes se mobilisent pour mener des actions de deux types :



    • les chantiers, destinés à soutenir concrètement des fermes alternatives en milieu rural et urbain : installer une serre, écoconstruction, défricher une terre, couper le foin, récolter, installer des bacs potagers…



    • Les mobilisations pour soutenir politiquement l’agriculture paysanne, la transition et la souveraineté alimentaire en contribuant ponctuellement à des initiatives d’interpellation, de plaidoyer et de résistance en lien avec des ONG, asbl et des collectifs autonomes : blocage organisé par des agriculteurs et agricultrices, action de fauchage OGM…



    Comment cela s’organise ?



    Les appels à chantiers et mobilisation passeront par www.brigadesactionspaysannes.be



    Au-delà des chantiers et mobilisations, les brigades, c’est aussi un réseau de citoyen-nes motivés qui ont l’occasion de se rencontrer régulièrement lors de moments conviviaux et de journées d’ateliers et de formations ! Les Brigades d’actions paysannes, encore un truc en plus ? Oui et non, car la nécessité de créer des liens humains entre paysan-nes et le reste des citoyen-nes est vitale !



     


  • Envie de partagez un projet et d’inspirez votre quartier ?
     



    Bruxelles Environnement soutient les initiatives durables portées par des collectifs de citoyens. Les projets sélectionnés dans le cadre de cet appel « Inspirons le quartier » peuvent bénéficier d’un accompagnement et d’un soutien financier jusqu’à 15 000 euros.


    Chaque année, les collectifs de citoyens sont invités à proposer le projet durable qu’ils souhaitent développer dans leur quartier, sur des thèmes aussi diversifiés que l’alimentation durable (dont les potagers collectifs), les quartiers verts, la consommation sans déchets ou les composts collectifs. Une dynamique qui vise à améliorer la qualité de vie d’un quartier en mutualisant les compétences de chacun. Ces actions portées par les Bruxellois contribuent à préserver l’environnement et la santé des habitants, ils suscitent plus de convivialité tout en répondant à des objectifs durables.


    L’appel s’adresse à des groupes de citoyens, voisins, connaissances, amis, habitants d’un même immeuble, d’une rue ou d’un quartier… qui souhaitent développer collectivement un projet. Le groupe pilote du projet doit être composé de minimum 5 personnes, et fonctionner selon un processus participatif. Il s’adresse également aux associations de fait et à certains types d’ASBL (les ASBL de bénévoles, composées de citoyens du projet concerné). 


    Votre projet doit être déposé avant le 1er octobre 2017 à minuit.


    Regardez la vidéo par ici :




    Toutes les informations sont sur le site de Bruxelles Environnement.



    Vous avez des questions ? 
    => ecocons@environnement.brussels


     


  • Venez passer le 18-19-20 août, un weekend "Rouge Vert" à Modave pour la troisième rencontre des acteurs de la transition, objecteurs de croissance et écosocialistes. Au programme des débats et des ateliers passionnants sur la transition et bien sûr la Conf gesticulée Radical !? 


    Programme


    Avant projet de programme 2017 :
    (télécharger)


    Vendredi 18/08 : * Accueil à partir de 17h. – Auberge espagnole de 18 à 19h.
    * Projection du documentaire de De la servitude moderne,                         adaptation par Victor León Fuentes, sous forme de film                         documentaire, du livre éponyme écrit par Jean-François Brient.
    * Animation Musicale…


    Samedi 19/08 : Journée « Des acteurs de la transition : luttes & résistances, projets & réalisations ».

    • 9h : Petit mot de bienvenue de la part des organisateurs et présentation du programme pour le week-end.


     

    • 9h30-12h (en plénière) : « De quelle(s) transition(s) parlons-nous ? »
      Introduction générale au WE à travers des regards croisés sur les luttes sociales et environnementales, à travers l’histoire et l’actualité.
      Par François D’Agostino (ACJJ, historien, auteur e.a. de S’inspirer des révoltes pré-capitalistes ?, revue Ballast, mai 2015), Alain Adriaens (mpOC, auteur de Un millénaire de simplicité volontaire en Occident, éd. Couleurs Livres, 2016) et un/e acteur de la transition. Animation : Thomas Héricks (ACJJ).


     

    • 13h-14h45 : Spectacle forum :  » Supermaculture-gêne de transition » par la troupe d’Alternative Théâtre.« Supermaculture – Gêne de transition » est un spectacle de théâtre forum qui traite de la transition agroécologique avec en point de mire notre système agroalimentaire. Ainsi on remet en question ce modèle agricole de type familial, spécialisé et mécanisé qui définit notre système agricole belge à l’heure actuelle.



     

    • 15h-17h (en ateliers) : « Aux champs comme à la ville, vers la transition »


     

    • Atelier 2 : « Coopératives citoyennes, instruments de libération et de reconquête d’autonomie ?  »
      Avec Lucette Royez (CoopEco, supérette de produits locaux et/ou bio, des les membres coopérateurs sont à la fois les clients et les travailleurs bénévoles), Michel Lecomte (Hesbicoop), Joseph Kocks (Chargé de projet Entrepreneuriat collectif dans les cellules de reconversion, Agence Conseil Propage-s),  Godelieve Ugeux(Auteure d’articles sur la transition*, Coopérative d’édition « POUR écrire la liberté »), Enercoop,…
      Animation : Didier Brissa (ACC)


     

    • 17h30-19h30 (en plénière) : « Résistances & Alternatives face à l’effondrement qui vient  »
      Avec Olivier Bonfond (CEPAG, auteur de Il faut tuer TINA, 200 propositions pour rompre avec le fatalisme et changer le monde, éd. Le Cerisier, 2017), Bernard Legros (mpOC, co-auteurs avec Jean-Christophe Giuliani du livre Le travail, et aprèséd. Ecosociété, 2017).
      Animation : Jean Cornil (PAC, sous réserve) ou Sarah De Liamchine (PAC)


     

    • 20h : Spectacle/Conférence gesticulé :
      Radical !? (Ou comment agir ici, maintenant et ensemble ?)
           Avec
      φ Sébastien Kennes est militant associatif et animateur-éducateur chez      Rencontre des Continents.
       φ Amaury Ghijselings est militant associatif et animateur – éducateur en    Éducation au développement, il travaille pour Greenpeace.
      « Deux activistes ayant la mauvaise habitude de courir d’une action de désobéissance civile à l’autre en passant par leur potager ou leur GASAP, tout en assumant un temps plein dans le domaine de l’éducation non-formelle, s’arrêtent un instant…non, ralentissent un instant pour se demander de quelle manière leurs actions servent à combattre les injustices ici et ailleurs ?Ce dont ils sont certains, c’est qu’on pourrait faire mieux dans le domaine des luttes sociales et écologiques mais pour cela, il faudrait davantage travailler ensemble (pfff, facile à dire…) et aussi adopter des stratégies de luttes radicales.
      Ah oui mais ça veut dire quoi radical ?
      Ils ont une idée mais ils aimeraient aussi avoir votre avis sur la question ! »


    Dimanche 20/08 : Journée « De l’action locale au penser global, du pensé local à l’agir global ».

    • 9h30-12h (en ateliers) : « Au Sud comme au Nord, quand la Transition affronte le Capital »


     


     

    • Atelier 2 : « Travail, Syndicats et Transition  »
      Thierry Müller ou Cédric Leterme (Riposte cte), Luc Lefébvre (LST) et Bernard Legros (mpOC) interpelleront des représentants des organisations syndicales CSC et FGTB.


     

    • 14h-16h30 (en plénière) : « Transition et Politique, rencontre ou conflictualité  »
      Alain Adriaens (mpOC) et Thomas Héricks (ACJJ) interpelleront des représentants des partis politiques : Hélène Ryckmans (Ecolo), Thierry Warmoes(PTB), un/e représentant/e du PS (sous réserve), un/e membre du comité fédéral du Mouvement DEMAIN.
      Animation : Edgar Szoc
    • 16h30 : Petit mot de conclusion de la part des organisateurs


    Les initiateurs de ce week-end sont :
    – le Collectif A Contre Courant ;
    – l’Association Culturelle Joseph Jacquemotte ;
    et
    – le mouvement politique des Objecteurs de Croissance.


    Avec le soutien des Amis de la Terre – Belgique



    https://www.pour.press/la-ville-revient-sur-terre/ ;
    * https://www.pour.press/grandir-par-les-petits-chemins/ ;
    * https://www.pour.press/paysans-artisans-consomacteurs-sillonnent-ensemble/



    Informations annexes :

    • Afin de permettre une prise de parole partagée, une personne sera chargée de faire appliquer une règle (sous forme ludique mais un peu stricte) pour la gestion des débats (nombre de prises de paroles et durée limitées), et d’un(e) distributeur/trice de parole par débat.
    • Dans l’idée d’échange des expériences, nous organiserons également une donnerie de livres : chaque participant au week-end apporte un bouquin et en reprend un.
    • Présence durant tout le WE d’une foire des « savoir-faire », de stands d’acteurs de la transition, de coopératives d’énergie, et autres. Une visite des arbres du village sera également organisée.


     


    Toutes les infos sont ici : http://rougevert.be/index.php/programme/  ;

août 2017 :

juillet 2017 | septembre 2017

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter