Actualités du 7 octobre 2017


  • Et si on faisait un petit tour chez nos voisins français, pour voir ce qu’il s’y passe ?


    50 organisations environnementales, de santé, de solidarité et de développement agricole publient leurs propositions pour une transition agricole et alimentaire soutenable. Les enjeux liés aux Etats généraux de l’Alimentation sont de taille, on les soutient dans leur démarche et engagements !



    Les Etats généraux ont débuté le 29 août 2017. A cette occasion, les acteurs de la société civile se sont rassemblés au sein d’une plateforme citoyenne pour une transition agricole et alimentaire et porter ensemble leur propositions communes.


    Le texte est consultable et téléchargeable ici => https://reseauactionclimat.org/wp-content/uploads/2017/09/gp_priorites-ega-def_bd.pdf 



     


    Source : https://reseauactionclimat.org/propositions-etats-generaux-alimentation/


     


  • Depuis début septembre, des ateliers mensuels sur l’alimentation durable ont débuté dans les locaux du CPAS d’Ixelles. Rencontre des Continents propose chaque mois un atelier à thème aux participants. Lors du premier atelier, en septembre, nous avions réfléchi aux critères d’une alimentation écologique et durable. Nos cuisiniers amateurs ont ensuite exploré les tartinades végétales et leurs variantes. Ce mois-ci, on se rassemblait pour cuisiner des restes.



    Une affaire d’imagination.


    Au lieu de proposer des recettes toutes faites qui ne correspondraient qu’aux restes amenés, nous nous sommes questionnés sur ce qui était nécessaire pour accommoder des « fonds de plats ». De quoi a-t-on besoin pour transformer ce qui traine dans le frigo en plat complet ?


    Tout d’abord, nous nous sommes demandé ce qu’est un plat complet, une bonne occasion de parler de l’assiette écologique et de son contenu.


    Ensuite, nous avons parlé imagination car c’est de cela dont on a besoin pour pouvoir accommoder ce qui nous est resté sur les bras. Mais qu’est-ce que c’est l’imagination et surtout, d’où vient-elle ? On s’est dit que l’on avait plus de chances d’avoir des idées si on prenait le temps de les laisser germer. C’est comme le jardin, on ne peut pas faire pousser les plantes parce qu’on a besoin de nourriture, il faut anticiper et s’armer de patience.


    On a aussi distingué plusieurs styles des personnes : celles qui ont besoin de partir d’un modèle pour créer et ceux qui vont avoir tendance à créer à partir de rien. Les premiers ont un profil que l’on qualifiera de reproducteur. Pour eux, il est important de lire des recettes et de les reproduire à l’identique afin de stocker les idées à éventuellement transformer par après en ajoutant leur touche petit à petit. Ils auront parfois du mal à oser s’éloigner de la recette. Les seconds, eux, ne vont avoir aucun mal à partir de l’ingrédient pour créer quelque chose de complètement original. Il faut qu’ils se laissent expérimenter. Mais ils risquent parfois de se laisser emporter par leur créativité et d’aboutir à des associations malheureuses. Ce type de profil peut avoir des difficultés à suivre des recettes mais il sera important de le faire quand-même afin d’acquérir des « repères » au niveau des associations de goût ou des techniques de cuisine. Ces repères assureront une structure solide pour les expérimentations.


    Afin de passer à la pratique, les participants ont été mis devant un assortiment de vivres avec la mission de laisser courir leur imagination et le résultat a été plutôt savoureux !
     


    Depuis début septembre, des ateliers mensuels sur l’alimentation durable ont débuté dans les locaux du CPAS d’Ixelles. Rencontre des Continents propose chaque mois un atelier à thème aux participants. Lors du premier atelier, en septembre, nous avions réfléchi aux critères d’une alimentation écologique et durable. Nos cuisiniers amateurs ont ensuite exploré les tartinades végétales et leurs variantes. Ce mois-ci, on se rassemblait pour cuisiner des restes.



    Une affaire d’imagination.


    Au lieu de proposer des recettes toutes faites qui ne correspondraient qu’aux restes amenés, nous nous sommes questionnés sur ce qui était nécessaire pour accommoder des « fonds de plats ». De quoi a-t-on besoin pour transformer ce qui traine dans le frigo en plat complet ?


    Tout d’abord, nous nous sommes demandé ce qu’est un plat complet, une bonne occasion de parler de l’assiette écologique et de son contenu.


    Ensuite, nous avons parlé imagination car c’est de cela dont on a besoin pour pouvoir accommoder ce qui nous est resté sur les bras. Mais qu’est-ce que c’est l’imagination et surtout, d’où vient-elle ? On s’est dit que l’on avait plus de chances d’avoir des idées si on prenait le temps de les laisser germer. C’est comme le jardin, on ne peut pas faire pousser les plantes parce qu’on a besoin de nourriture, il faut anticiper et s’armer de patience.


    On a aussi distingué plusieurs styles des personnes : celles qui ont besoin de partir d’un modèle pour créer et ceux qui vont avoir tendance à créer à partir de rien. Les premiers ont un profil que l’on qualifiera de reproducteur. Pour eux, il est important de lire des recettes et de les reproduire à l’identique afin de stocker les idées à éventuellement transformer par après en ajoutant leur touche petit à petit. Ils auront parfois du mal à oser s’éloigner de la recette. Les seconds, eux, ne vont avoir aucun mal à partir de l’ingrédient pour créer quelque chose de complètement original. Il faut qu’ils se laissent expérimenter. Mais ils risquent parfois de se laisser emporter par leur créativité et d’aboutir à des associations malheureuses. Ce type de profil peut avoir des difficultés à suivre des recettes mais il sera important de le faire quand-même afin d’acquérir des « repères » au niveau des associations de goût ou des techniques de cuisine. Ces repères assureront une structure solide pour les expérimentations.


    Afin de passer à la pratique, les participants ont été mis devant un assortiment de vivres avec la mission de laisser courir leur imagination et le résultat a été plutôt savoureux !
     


    Depuis début septembre, des ateliers mensuels sur l’alimentation durable ont débuté dans les locaux du CPAS d’Ixelles. Rencontre des Continents propose chaque mois un atelier à thème aux participants. Lors du premier atelier, en septembre, nous avions réfléchi aux critères d’une alimentation écologique et durable. Nos cuisiniers amateurs ont ensuite exploré les tartinades végétales et leurs variantes. Ce mois-ci, on se rassemblait pour cuisiner des restes.


     



    Une affaire d’imagination.


    Au lieu de proposer des recettes toutes faites qui ne correspondraient qu’aux restes amenés, nous nous sommes questionnés sur ce qui était nécessaire pour accommoder des « fonds de plats ». De quoi a-t-on besoin pour transformer ce qui traine dans le frigo en plat complet ?


    Tout d’abord, nous nous sommes demandé ce qu’est un plat complet, une bonne occasion de parler de l’assiette écologique et de son contenu.


    Ensuite, nous avons parlé imagination car c’est de cela dont on a besoin pour pouvoir accommoder ce qui nous est resté sur les bras. Mais qu’est-ce que c’est l’imagination et surtout, d’où vient-elle ? On s’est dit que l’on avait plus de chances d’avoir des idées si on prenait le temps de les laisser germer. C’est comme le jardin, on ne peut pas faire pousser les plantes parce qu’on a besoin de nourriture, il faut anticiper et s’armer de patience.


    On a aussi distingué plusieurs styles des personnes : celles qui ont besoin de partir d’un modèle pour créer et ceux qui vont avoir tendance à créer à partir de rien. Les premiers ont un profil que l’on qualifiera de reproducteur. Pour eux, il est important de lire des recettes et de les reproduire à l’identique afin de stocker les idées à éventuellement transformer par après en ajoutant leur touche petit à petit. Ils auront parfois du mal à oser s’éloigner de la recette. Les seconds, eux, ne vont avoir aucun mal à partir de l’ingrédient pour créer quelque chose de complètement original. Il faut qu’ils se laissent expérimenter. Mais ils risquent parfois de se laisser emporter par leur créativité et d’aboutir à des associations malheureuses. Ce type de profil peut avoir des difficultés à suivre des recettes mais il sera important de le faire quand-même afin d’acquérir des « repères » au niveau des associations de goût ou des techniques de cuisine. Ces repères assureront une structure solide pour les expérimentations.


    Afin de passer à la pratique, les participants ont été mis devant un assortiment de vivres avec la mission de laisser courir leur imagination et le résultat a été plutôt savoureux !
     

  • Master’s Thesis Awards for Future Generations

    Sustainable Food - Edition 2018


    (logo) Master's Thesis Awards for Future Generations - Sustainable Food

    Vous rédigez ou avez réalisé un mémoire de Master qui intègre l’approche transversale d’un développement soutenable dans le domaine de l’alimentation ?
    Ce Prix de 2.500 € est pour vous !

    Ce prix d’excellence s’adresse aux étudiant(e)s et jeunes diplômé(e)s en bio-ingénieur, en ingénieur industriel (e.a. chimie et bio-chimie), en droit, en sciences politiques et en sciences économiques, ayant défendu leur mémoire de Master, avec distinction minimum, après le 1er janvier 2016, au sein d’une université ou haute école agréée par la Fédération Wallonie-Bruxelles.
    Les candidatures issues d’autres facultés seront acceptées pour autant qu’elles répondent aux critères d’éligibilité.

    Le lauréat se verra attribuer un Prix de 2.500 € ainsi qu’une valorisation de son mémoire de Master.

    Date limite d’introduction des candidatures : 10.10.17

    Intéressé-e ?
    Règlement et dossier de candidature en ligne.

    Le Master’s Thesis Award - Sustainable Food est organisé dans le cadre de HERA (Higher Education & Research Awards for Future Generations), par la Fondation pour les Générations Futures en partenariat avec Cosucrad’ici et le Fonds Triodos, avec l’appui des épargnants de la Banque Triodos.

    Les Master’s Thesis Awards for Future Generations récompensent des mémoires de Masterexemplaires intégrant dans leur domaine les principes d’un développement soutenable. Les critères de sélection du jury sont détaillés dans le règlement.

     

    Un appel à candidature pour les Master’s Thesis Award Sustainable HealthSustainable ArchitectureSustainable DesignSustainable ITSustainable & Responsible Finance et Cooperative Sustainable Economy sont également en cours.

    Tenez vous informé en vous inscrivant à la newsletter sur :

     

    Contacts
    Responsable HERA
    Marjan Van de maele
    m.vandemaele@fgf.be

    Fondation pour les Générations Futures
    Rue de lArsenal 4
    BE - 5000 Namur
    Tél : +32 (0)2 888 84 24

    Secrétariat HERA
    Louise Stokart
    l.stokart@fgf.be

     

    Les Master’s Thesis Awards for Future Generations sont organisés dans le cadre de HERA

    (logo) HERA partners



  • Du 18 au 30 septembre 2017, c’était la Fête des Possibles en Belgique francophone. Voici des échos en images de quelques unes des 150 initiatives qui ont été prises en Wallonie et à Bruxelles, pour fêter les possibles !


    Vidéo belge réalisée avec les images filmées par les acteurs des différents événements ! Un clin d’oeil à Olivia de l’équipe de Rencontre des Continents pour son magnifique final en fin de vidéo :)



    Voir ici : https://vimeo.com/240644767


    Et ici : http://www.associations21.org/La-Fete-des-Possibles-en-Belgique


    Vidéo française : https://www.youtube.com/watch?time_continue=9&v=PD3eENRrD1I


     




    Rendez-vous en septembre pour l’édition 2018, et en attendant continuez à être curieux parce que #cestpossible !


     


    Toutes les infos sur https://fete-des-possibles.org


  • Rencontre des Continents lance une procédure de recrutement pour un.e responsable administratif et financier, mi-temps en CDD de 6 mois prolongeable en CDI.


    La personne chargée de la gestion administrative et financière assure la prise en charge de tous les aspects administratifs, budgétaires et financiers de l’association.


    Rencontre des Continents s’engage dans des actions concrètes et joyeuses, des expériences émancipatrices et des résistances créatives.


    Si vous vous engagez avec Rencontre des Continents, vous ferez partie d’un projet, d’une équipe et d’un collectif qui mettent en place des actions de sensibilisation et de formation pour contribuer aux dynamiques collectives visant l’élaboration d’un projet de société écologique, éthique, solidaire et conviviale.



     


    Début de la collaboration le 1er novembre.


    Si vous êtes intéressé.e, merci d’envoyer votre CV et lettre de motivation pour le mardi 10 octobre 10h de préférence par mail : à Olivia Szwarcburt - emploi@rencontredescontinents.be ou par écrit : Rencontre des Continents – Rue Van Elewyck 35 – 1050 Bruxelles.


    Toutes les informations se trouvent dans le profil de poste ci-joint.


     


     


     



  • Le prochain cycle d’initiation à l’AD qui commence en octobre est COMPLET !


    Changer son regard sur l’alimentation, adopter de nouveaux réflexes culinaires et développer sa créativité, tels sont les objectifs des cycles de cuisine écologique et politique, de Rencontre des Continents, qui allient réflexion et pratique.


    Lors de soirées, animées par des animateurs et cuisiniers passionnés, volonTerres du collectif RdC, nous apprenons collectivement comment organiser l’assiette de manière écologique. Nous pratiquons différentes techniques culinaires et voyons comment choisir et préparer les aliments en fonction des saisons, du rythme de l’année et de nos besoins.


    Nous discutons aussi de la manière de se situer et de s’engager face aux questions essentielles comme le respect du vivant et la protection de l’environnement, le gaspillage alimentaire, la qualité paysanne, être acteur de sa consommation, la santé, ...



     


    Les places étant limitées à 18 personnes, elles partent comme des petits pains... Vous avez la possibilité de vous inscrire sur la liste d’attente pour 2018 et d’être tenu-e-s informé-e-s en priorité.


     


    Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page de présentation du cycle d’initiation => cliquez ici  !


     


     


    Et pour toutes informations complémentaires, n’hésitez pas à nous contacter  !


     
  • Films, débats, rencontres, ateliers, concerts...

    La LDH vous invite à son Festival "7/24:30 ! - De Hautes Luttes" pour aborder, de manière impertinente et festive, les thématiques des mobilisations citoyennes et de la radicalité dans la défense des libértés fondamentales.


    PROGRAMME

    Débats et rencontres
    De la radicalité et des ailes - Ve 6.10 - 9h >17h
    Débat et ateliers sur la radicalité
    L’Enquête (film) + Briser le silence (débat)- Ve 6.10 - 19h30
    Comment protéger les lanceurs d’alerte ?
    Film sur et débat avec le lanceur d’alerte Denis Robert
    Pourquoi et comment on se bat Sa 7.10 - 14h > 16h - gratuit
    L’engagement : un outil d’émancipation individuel et collectif
    Trans* pour les nulLEs Di 8.10 - 17h30 > 19h30 - gratuit
    Qui sont les personnes Transgenre ?

    Balade et ateliers
    Balade urbaine – Dehors la pub ! - Sa 7.10 – 15h30 > 17h - gratuit SOLD OUT
    Atelier- Dessine-moi une manif’ ! - Sa 7.10 – 17h > 19h – gratuit

    Cinéma et concerts
    Concerts - Major Dubreucq et Albert Marcoeur – Sa 7.10 - 20h30
    Film - Les Suffragettes de Sarah Gavron - Di 8.10 – 20h
    Film enfants - Pompoko de Isaho Takahata - Di 8.10 - 15h

    PROGRAMME COMPLET : www.liguedh.be/72430
    PROGRAMME COMPLET (PDF) : http://www.liguedh.be/72430/images/pdf/DHL2017/programme_dhl_ldh_2017.pdf


    INFOS ET RESERVATIONS : 02 209 60 80 – 0474 20 30 68 – ldh@liguedh.be


  • Vous souhaitez vous impliquer dans le mouvement pour la souveraineté alimentaire et agir pour la transition agroécologique ? Envie de mettre les mains dans la terre et de se mobiliser pour le droit à l’alimentation ?


    Les Brigades d’Actions Paysannes (BAP) et FIAN Belgium proposent deux jours de formation et d’échange à destination toute personne qui souhaite s’outiller, et notamment de toutes les personnes intéressées de s’impliquer dans les BAP.


    RDC Intervient ! Au programme : comprendre les enjeux du global au local, quelles actions pour faire changer les choses, un atelier sur la coordination d’un chantier participatif, des outils de mobilisation, chantier à la ferme, échanges, débats, et des temps conviviaux pour imaginer ensemble…




    Programme définitif disponible en juillet.



    Quand : du samedi 7 octobre à 9h30 au dimanche 8 octobre à 16h
    Où : Ferme Arc-en-ciel (Les Hayettes, 126- 6920 à Wellin). www.fermearcenciel.be


    Tarif : 35 euros / 20 euros pour les membres de FIAN € et pour les étudiants et les chercheurs d’emploi - Inclus : hébergement et repas, matériel didactique.


    Langue : Français


    Inscription
    Inscription en ligne obligatoire ci-dessous. Votre inscription sera effective lorsque vous aurez complété le formulaire d’inscription et que nous aurons reçu le payement sur notre compte BE80 0001 3969 7477 avec en communication « nom + prénom + WE FIAN »


    Pour qui ?
    Pour cette formation, inutile d’être expert en alimentation. Nous nous concentrerons sur l’idée de soutenir concrétement le mouvement pour l’agroécologie et la souveraineté alimentaire afin de construire un autre système alimentaire.


    Vous êtes avez envie de participer à des chantiers participatifs ou des mobiisations avec les BAP ? Vous voulez vous outiller pour mieux comprendre les enjeux liés aux systémes alimentaires ? Ou vous avez envie d’acquerir des comptences pour coordoner un chantier participatif ou organiser une action public ? Vous vous voulez des arguments pour convaincre vos voisins de la nécessité d’un changement ? Vous avez besoin d’appuyer votre engagement sur des expériences concrétées ? Vous pensez que changer de système alimentaire, c’est changer le monde ? Vous êtes prêt à mettre les mains dans la terre ? Tout le monde est le bienvenu !


    Approche pédagogique


    Cette formation combinera des modules participatifs, des débats, un moment de chantier participatif, des échanges et des notions théoriques pour en savoir mieux comprendre les enjeux. Nous prévoyons un programme varié et actuel.


    Informations complémentaires :
    Johan Verhoeven
    Chargé d’animation/mobilisation
    johan@fian.be - Tel +32 (0)2 640 84 17 - Mobile +32 (0)494 69 17 99


     


    Toutes les infos sur : https://brigadesactionspaysannes.be

octobre 2017 :

septembre 2017 | novembre 2017

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter