Actualités du 10 août 2018


  • L’Espace Test Agricole « Graines de Paysans » situé à Anderlecht accueillera à partir de janvier 2019 deux nouveaux porteurs de projets en maraîchage. Cet appel à candidature s’adresse aux personnes désirant se lancer dans le métier en maraîchage à titre professionnel en Région de Bruxelles Capitale et souhaitant au préalable tester leur activité et acquérir des compétences supplémentaires.



    Dans ce cadre, le Début des Haricots asbl vous invite à :


    => Une séance d’information le lundi 25 juin 2018 de 17h à 18h30 – Dans les locaux du Début des Haricots, Rue de la Croix de Pierre 85 à Saint-Gilles
    => Une visite de terrain le mardi 3 juillet à 10h – Sur le site, Rue Chants d’Oiseaux au niveau du 195 à Anderlecht (Métro ligne 5 arrêt CERIA)


    Calendrier de sélection :


    25/06 : Première séance d’information de 17h à 18h30 – Dans les locaux du Début des Haricots, Rue de la Croix de Pierre 85 à Saint-Gilles
    28/06 : Publication appel à candidature sur le site www.grainesdepaysans.be
    03/07 : Première visite de terrain à 10h (la présence à l’une des deux visites est obligatoire) – Sur le site rue Chants d’Oiseaux au niveau du 195 à Anderlecht (Métro ligne 5 arrêt CERIA)
    03/09 : Seconde séance d’information de 14h à 16h – A Bruxelles Environnement, Avenue du Port 86C @ 1000 Bruxelles
    06/09 : Seconde visite de terrain à 10h (la présence à l’une des deux visites est obligatoire) – Sur le site rue Chants d’Oiseaux au niveau du 195 à Anderlecht (Métro ligne 5 arrêt CERIA)
    11/09 : Atelier d’une journée sur le Business Model Canevas organisé par l’équipe du projet Ultra Tree, projet de recherche sur la viabilité du maraîchage sur petite suface (obligatoire) – Lieu à confirmer
    16/09 : Deadline pour la remise des candidatures
    01/10et 02/10 : Entretiens
    08/10:Résultats
    Janvier 2019 : Mise à disposition du terrain


     



    L’espace test agricole « Graines de Paysans » est coordonné par l’asbl Le Début des Haricots en partenariat avec la commune d’Anderlecht, la Maison verte et bleue, Terre en Vue, Bruxelles Environnement et Crédal dans le cadre du projet BoerenBruxselPaysans.


     


    Ce projet est financé par le FEDER – la Région de Bruxelles Capitale, la Cellule Agriculture du SPRB et Bruxelles Environnement.


  • Le prochain cycle d’initiation à l’Alimentation Durable aura lieu dès octobre 2018 !


    Formation en 5 mardis soirs
    23 octobre – 6 novembre – 13 novembre – 27 novembre – 11 décembre 2018



    Les places étant limitées à 15 personnes, elles partent comme des petits pains... Vous avez la possibilité de vous inscrire sur la liste de pré-inscription pour nous indiquer votre envie de participer et d’être pré-inscrit, puis nous vous envoyons toutes les infos pour procéder à l’inscription. Plus que quelques places !



    Changer son regard sur l’alimentation, adopter de nouveaux réflexes culinaires et développer sa créativité, tels sont les objectifs des cycles de cuisine écologique et politique, de Rencontre des Continents, qui allient réflexion et pratique.


    Lors de soirées, animées par des animateurs.trices et cuisinier.e.s passionné.e.s, volonTerres du collectif RdC, nous apprenons collectivement comment organiser l’assiette de manière écologique. Nous pratiquons différentes techniques culinaires et voyons comment choisir et préparer les aliments en fonction des saisons, du rythme de l’année et de nos besoins.


    Nous discutons aussi de la manière de se situer et de s’engager face aux questions essentielles comme le respect du vivant et la protection de l’environnement, le gaspillage alimentaire, la qualité paysanne, être acteur de sa consommation, la santé, ...


    Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page de présentation du cycle d’initiation => cliquez ici  !


    Et découvrez le portrait de Nora, une participante du précédent cycle : http://rencontredescontinents.be/Portrait-de-Nora-participante-du-cycle-d-initiation-en-cuisine-ecologique-et.html


     


    Et pour toutes informations complémentaires, n’hésitez pas à nous contacter  !


     
  • Le magazine Imagine Demain le monde (Ecologie, Société, Nord-Sud) et Rencontre des Continents se sont récemment associés.

    Dans chaque numéro de ce bimestriel qui s’inscrit dans le courant slow press et défend un journaliste vivant, apaisé et de solutions, retrouvez la nouvelle rubrique "Babel cuisines". Tous les deux mois, un gourmet du monde nous raconte la cuisine de son pays.

    Dans le numéro de juillet, c’est Luis, "volonterre" chez RdC et originaire du Pérou, qui nous raconte avec passion et délectation sa vision de la cuisine latino-américaine. Avec, à la clé, sa recette du Ceviche. Cet article est disponible en doc joint et ici :

    Une rubrique goûteuse et un magazine inspirant à lire et à partager !

    Toutes les informations sur le magazine sont ici :

    www.imagine-magazine.comwww.facebook.com/imagine.demainlemonde 
    @ImagineDLM


  • La ville est une inépuisable source d’inspiration. L’IEB la décline d’années en années au travers des pages du Bruxelles en mouvements. Pour vous accompagner en poèmes et chansons durant l’été, nous sommes partis en quête de textes drôles, percutants ou émouvants, des mots rythmés, entêtants ou tranchants évoquant la ville. 


    Si toutes les villes se prennent aujourd’hui avec des mots, nous voulions résister aux sirènes du city marketing et de ses mots valises, aux slogans lisses et passe-partout de nos édiles, au charabia technocratique des urbanistes.


    Découvrez aussi la playlist de l’IEB à écouter sur la plage, en haut d’un gratte-ciel ou au milieu des vaches !



    Découvrez le n°295 et lire l’article de présentation, ici : http://www.ieb.be/Bruxelles-en-mouvements-no295-la-ville-en-chantee??suivi=2018-07-12&noix=cpbem295
     


  • Souvent, la question s’est posée chez Rencontre des Continents : pourquoi notre public est majoritairement féminin ? L’alimentation n’intéresserait que les femmes ? 


    Pour nourrir notre questionnement, nous avons dévoré le livre de Nora Bouazouni, au ton volontairement polémique. Elle nous explique la façon dont la société (depuis la Préhistoire) a maintenu au travers de l’alimentation, des rapports de domination masculine.


    Extrait : « Bien que près de la moitié de la main d’œuvre agricole mondiale repose sur les femmes, les femmes possèdent moins de 20 pour cent des terres agricoles. Face à cela, 60 pour cent des personnes souffrant de faim chronique sur la planète sont des femmes ou des filles », Gabriela Matecná, femme politique slovaque.



    Elle ne cesse de questionner le lecteur au fil de son ouvrage : comment expliquer qu’aujourd’hui encore, dans les restaurants, 90% des chef-fe-s soient des hommes, tandis qu’à la maison, 8 fois sur 10, les femmes restent à la manœuvre ? Comble de l’ironie, ces chefs valorisés voir starifiés situent souvent l’origine de leur vocation dans la saveur d’un plat familial confectionné par leur mère ou leur grand-mère...


    Extrait "Les hommes apparaissent comme les garants d’un savoir-faire culinaire, d’une tradition, alors que dans la réalité, ce sont les femmes qui ont toujours fait à manger. Mais une femme qui cuisine un bœuf bourguignon pour sa famille, ça n’est pas prestigieux, c’est normal, elle est là pour ça…"


    cuisine


     


    Tout comme cette publicité (pour un "fameux" Ketchup), l’auteure souligne dans son livre, le rapport ambigüe de nos sociétés entre chair et chère, domestication et émancipation, genre et gastronomie...



    Dans une époque devenue de plus en plus soucieuse de son alimentation, nous notons parfois un manque de recul pour observer la place de la femme dans l’organisation de cet acte essentiel qui est celui de (se) nourrir. C’est ce que nous souhaitons faire au sein de Rencontre des Continents et nous invitons chacune et chacun à nourrir cette réfléxion avec nous et ainsi être plus nombreux.ses à porter une attention à l’égalité femmes-hommes et à lutter contre les injonctions de genre qu’elles soient faites aux femmes et aux hommes.


    Pour aller plus loin  :


     


    - un article dans lequel l’auteure est interviewée —> ICI.


     


    - un article sur "Peut on être féministe et manger de la viande ? en référence au livre —> .


     



    Nora Bouazzouni écrit Faiminisme, édité par Nouriturfu.


     


     


     


     

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter