Actualités du 23 septembre 2018


  • Le prochain cycle d’initiation à l’Alimentation Durable aura lieu dès octobre 2018 !


    Formation en 5 mardis soirs
    23 octobre – 6 novembre – 13 novembre – 27 novembre – 11 décembre 2018



    Les places étant limitées à 15 personnes, elles partent comme des petits pains... Vous avez la possibilité de vous inscrire sur la liste de pré-inscription pour nous indiquer votre envie de participer et d’être pré-inscrit, puis nous vous envoyons toutes les infos pour procéder à l’inscription. Plus que quelques places !



    Changer son regard sur l’alimentation, adopter de nouveaux réflexes culinaires et développer sa créativité, tels sont les objectifs des cycles de cuisine écologique et politique, de Rencontre des Continents, qui allient réflexion et pratique.


    Lors de soirées, animées par des animateurs.trices et cuisinier.e.s passionné.e.s, volonTerres du collectif RdC, nous apprenons collectivement comment organiser l’assiette de manière écologique. Nous pratiquons différentes techniques culinaires et voyons comment choisir et préparer les aliments en fonction des saisons, du rythme de l’année et de nos besoins.


    Nous discutons aussi de la manière de se situer et de s’engager face aux questions essentielles comme le respect du vivant et la protection de l’environnement, le gaspillage alimentaire, la qualité paysanne, être acteur de sa consommation, la santé, ...


    Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page de présentation du cycle d’initiation => cliquez ici  !


    Et découvrez le portrait de Nora, une participante du précédent cycle : http://rencontredescontinents.be/Portrait-de-Nora-participante-du-cycle-d-initiation-en-cuisine-ecologique-et.html


     


    Et pour toutes informations complémentaires, n’hésitez pas à nous contacter  !


     

  • Un petit shoot de baume au coeur !
    Par Permavenir


    Détour par "la Petite Foire" en Belgique axée sur les alternatives écologiques en circuits courts et sur l’agro-écologie. Un énorme succès, des milliers de visiteurs pour des centaines d’artisans et paysans qui changent leur monde concrètement.



    On y croise une foule de personnes conscientes que leurs choix déterminent le monde dans lequel ils vivent et surtout la société léguée aux prochaines générations. Par leurs actes, ils battent en brèche, à leur échelle, un ordre destructeurs pour la planète. Pas étonnant de voir ce type de personnes décriées, traitées d’écolo-bobos, de bisounours,.. Il suffit pourtant d’aller à leur rencontre pour découvrir une autre version, la réalité du terrain.



     


    En sortant d’ici, nous n’avons qu’une conviction : oui, un autre monde est encore possible.


    Infos & Débats | Mr Mondialisation


    Un reportage signé Permavenir


    Plus d’infos : https://lapetitefoire.lemap.be/


    Article RdC sur la Petite Foire 2018 : http://rencontredescontinents.be/Agroecology-In-Action-a-La-Petite-Foire-Paysanne-de-Semel.html


     


  • Après avoir travaillé 2 ans chez Refresh comme encadrant cuisine Renaud prend actuellement le temps de se questionner sur la façon dont il envisage la suite de son parcours professionnel. Papa de trois enfants, la priorité pour lui en ce moment, c’est de prendre du temps pour sa famille.


    Il y a quelques années, il termine des études d’ingénieurs à l’ECAM qui le mènent vers de petits boulots techniques comme ingénieur en électricité dans le secteur industriel. Mais le goût n’y est pas et tout cela manque de sens pour lui.


    Il y a cinq ans il se dit :« Je veux trouver quelque chose qui me fait vibrer et qui me plaît vraiment. » Il se lance alors dans une formation de cuisine au CERIA. En parallèle, il cherche une façon d’aborder la cuisine qui résonne avec sa sensibilité pour le développement durable.


    « Rencontre des Continents, j’en avais entendu parler en bien mais je ne me souvenais plus du nom de l’assoc jusqu’à tomber par hasard sur la formation du cycle d’approfondissement en "Cuisine écologique et politique". » C’est après avoir suivi cette formation qu’il a eu envie de continuer comme VolonTerre chez RdC. Ça lui plaît de pouvoir s’investir sans pour autant avoir la pression du travail. Il aime l’idée de faire quelque chose de constructif avec d’autres et surtout de partager sa passion pour la cuisine. Il prend aussi plaisir à approfondir petit à petit les thématiques propres à RdC et découvre une approche qu’il trouve assez douce et très ouverte, concrète mais pas dogmatique. Une philosophie de l’engagement qu’il explore chaque jour un peu plus.



    « J’ai apprécié la façon dont les bénévoles étaient intégrés à travers la création des cercles, qui leur laisse une place juste. Je me sentais reconnu et ça ça donne de la motivation pour s’investir. C’était un espace où la philosophie n’était pas que dite mais on sentait que les valeurs étaient vécues et expérimentées à travers l’organisation même de l’asbl. Et ça, ça porte plus que les grands discours. »



    Pour lui être bénévole chez RdC c’est aussi vivre de vrais moments de convivialité avec les autres Volonterres qui sont finalement devenu comme une bande de copains, et ça aussi ça donne envie de s’impliquer, de se retrouver pour le plaisir, de continuer à apprendre et comprendre petit à petit RdC.



    « Récemment j’ai appris que c’était une asbl d’éducation populaire. J’aime bien que les choses soient hyper claires donc j’ai besoin d’aller un peu plus loin. C’est ma façon de m’approprier tout doucement les choses. C’est souvent ce qui se passe quand on fait les séances cadeaux, aux formations et quand on s’organise en cercle pour réfléchir à ce qu’on fait. On a essayé ensemble de comprendre : tiens mais qu’est qu’on est en train de faire en fait ? On fait de l’éducation populaire paraît-il ! Il m’a fallut un moment pour comprendre le concept d’anecdote alimentaire. Au fond dans ce contexte, la posture et le chemin pour expliquer l’Alimentation Durable est plus importante que l’AD en elle même. »



    (Pour voir la vidéo, cliquez ici :
     https://www.youtube.com/watch?v=3mNAWv3OP3w)


    Il s’est fait piquer lui aussi par la systémique. « Je ressens qu’il y a quelque chose derrière mais c’est encore à creuser pour moi. Souvent je me demande si les gens comprennent vraiment c’est quoi la systémique. » Pour l’instant tout ça lui semble encore éloigné de ses pensées quotidiennes mais il est curieux de continuer à explorer les richesse de cette manière complexe de regarder le monde.


    Renaud fait partie du petit noyau dur présent dès le début du cercle "Maïté" (animatrices-teurs des cycles de cuisine écologique et politique) dont il était à l’époque l’animateur. Il contactait les gens pour organiser les réunions, pour préparer et faire évoluer les cycles de cuisine. Petit à petit, les permanents on prit en charge la partie logistique et organisationnelle, ce qui permet selon lui une continuité et « du coup ça me tient vraiment à coeur de profiter de cette dynamique pour continuer à m’engager. C’est très agréable d’être volonterres chez RdC. Ça m’apporte plein de choses et ça me permet de réfléchir tranquille et sans pression à mon engagement, à mon impact, la petite pierre que je peux amener au changement. Ça me permet de me remettre en question et ça me fait du bien. » 


    Il aime cette façon agréable de faire des choses ensemble qui l’épatent à chaque fois et se nourrit de la richesse de la diversité de tout ces regards. Pour lui ces échanges dans le groupe créent un terreau propice à l’émergence de ces belles relations propre à RdC. « Pour moi RdC, c’est un espace d’expérimentation d’un être ensemble qui tranche assez avec la façon dont on nous propose d’être ensemble dans la société aujourd’hui. »


    S‘il devait décrire le collectif, il dirait tout simplement : « C’est chouette d’y être, d’en faire partie ».



    Retrouvez tous nos portraits de volonterres qui se trouvent ici, belles rencontres !


  • Agroecology in Action est un mouvement qui rassemble des paysan·ne·s, des associations et des collectifs citoyens engagés, des chercheur·e·s, des coopératives, des défenseur·euse·s de l’environnement, des PME de l’économie sociale et solidaire, des acteur·rice·s de la santé, des acteur·rice·s de la lutte contre la précarité et pour la justice sociale, des ONGs... Pour avancer dans la transition vers des systèmes alimentaires agroécologiques et solidaires, aidez-nous à interpeller nos candidats locaux par rapport aux propositions de ce memorandum !


    Interpellez vos candidats locaux !


     


    Ce memorandum reprend 5 revendications prioritaires du mouvement qui sont déclinées en plusieurs propositions politiques concrètes pour les futur.e.s élu.e.s locaux.ales :

    • Développer une gouvernance démocratique des systèmes alimentaires locaux
    • Protéger les terres agricoles et les ressources naturelles et faciliter leur accès pour des projets agroécologiques
    • Soutenir l’installation de nouveaux·elles paysan·ne·s et soutenir la transition agroécologique
    • Promouvoir des modes de consommation agroécologique et des circuits courts
    • Garantir le droit à l’alimentation pour tous et renforcer les mécanismes de solidarité


     


    Aidez-nous à réaliser la transition vers des systèmes alimentaires agroécologiques et solidaires. Interpellez vos candidats locaux par rapport aux propositions de ce memorandum !


    Télécharger le document avec les 5 revendications prioritaires du mouvement (1 page)

    PDF - 261.2 ko


    Télécharger la version longue du memorandum avec les propositions détaillées.

    PDF - 527.3 ko


    Passons à l’action ! Aidez-nous à interpellez vos candidat-e-s !



     

septembre 2018 :

août 2018 | octobre 2018

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter