Actualités du 12 novembre 2019


  • Les ateliers du RCR de cet automne vous propose différents ateliers sur la richesse de l’intelligence collective :



    Expérimenter l’intelligence à travers le corps et en mouvement - Le vendredi 18 octobre à Namur (centre-ville) 


    Dans les processus collectifs, nous mobilisons le plus souvent nos pensées, nos idées, nos opinions, parfois nos émotions ou notre intuition mais plus rarement nos sensations corporelles : Explorer par le corps la relation aux autres et les dynamiques collectives est le but de cette journée. Nous proposerons des exercices de mouvement, de positionnement dans l’espace, de ressentis corporels ponctués d’échanges sur les liens que nous pouvons tisser à partir des expériences vécues dans nos collectifs. 


    Détails pratiques et le formulaire d’inscription ICI


     


    Trouver sa juste place dans un groupe et contribuer à le rendre joyeux et dynamique - Le samedi 9 novembre à Namur (centre-ville)


    Notre manière de prendre une place dans une groupe, de nous positionner dans la relation aux autres a un impact important pour nous, pour le groupe et pour le projet que nous portons ensemble . Notre posture, c’est à dire notre façon de nous exprimer, de communiquer, d’échanger, de recevoir de l’information, notre communication non-verbale, nos intentions, … en sont autant d’aspects. Il importe pour chacun.e de nous d’en prendre conscience et d’en prendre soin afin d’occuper la place la plus « juste » possible dans ce groupe. 


    Au programme du jour : Veiller à la qualité du climat dans le groupe, sonder ses propres ressentis, opinions et les formuler de manière à ce qu’ils apportent quelque chose au collectif. Adopter une perspective additive et dynamique. Apprendre à formuler un feedback. Créer un espace relationnel pour prendre soin des tensions inter-personnelles qui peuvent surgir.


    Détails pratiques et le formulaire d’inscription ICI


     


    Comment gérer les tensions et les conflits qui surgissent dans notre équipe ? Le Samedi 23 novembre à Namur (centre-ville)


    Collaborer, décider à plusieurs, créer un esprit de groupe et vivre des tensions voire des conflits font partie de tout chemin collectif. Nous sommes pourtant rarement suffisamment outillés pour les aborder et les gérer de manière constructive, pour faire grandir et évoluer le groupe. 


    La journée que nous vous proposons, centrée sur la pratique, sera dédiée à :


    - Créer et maintenir un espace de sécurité pour aborder les tensions et les difficultés de manière constructive  : quels en sont les éléments-clés ? Comment accueillir les tensions pour leur permettre d’être des moteurs d’évolution ?


    - Pratiquer l’écoute et la parole bienveillantes : Comment nous relier à nos ressentis et nos besoins pour pouvoir également être réceptif-ve à ceux des autres ? Comment prendre soin de ces besoins et ensuite poser une parole juste et audible ? Comment faire des demandes, poser ses limites et les faire respecter sans blesser l’autre ? 


     


    - Comment faire passer un message difficile, proposer un feedback constructif, apprendre à dire « non » ?


    Détails pratiques et le formulaire d’inscription ICI


     


    Initiation à la facilitation graphique - Le samedi 07 décembre à Namur (centre-ville)


     


     


    Par des résumés graphiques légers et attrayants, la facilitation graphique permet :


    - de prendre des notes autrement (réunions, conférences, lectures, recettes de cuisine, voyages, …) 


    - de déposer ses pensées, ses idées, des situations complexes sur le papier, pour prendre du recul 


    - de préparer des supports graphiques pour appuyer son propos en réunion, en intervention, en formation 


     


    Pour un groupe ou une organisation, elle permet : 


    - de réfléchir ensemble, de se mettre d’accord 


    - de se présenter, de communiquer en interne ou vers l’extérieur 


    - de transmettre un message clair 


    Détails pratiques et le formulaire d’inscription ICI


  • C’est un nouveau projet éditorial qui englobe une revue et un site web et défend un parti pris en faveur de l’agriculture paysanne, de l’agroécologie et des nouveaux modèles de production, de distribution et de consommation.


    Devenez lecteur coopérateur ! La revue lance son premier appel public à l’épargne. Pour tout savoir sur le projet et le rôle que vous pourrez y jouer, c’est par ici ⬇️⬇️⬇️
    https://tchak.be/index.php/2019/10/03/tchak-pourquoi-nous-avons-besoin-de-vous-futurs-lecteurs-cooperateurs/



    En un clin d’oeil


    Tchak ! est édité par une coopérative rassemblant une vingtaine d’organisations (*), dont l’objectif est de fédérer autour de la nécessité d’un changement de modèle en matière d’agriculture et d’alimentation.


    Tchak ! lance un appel public à l’épargne ce vendredi 4 octobre (infos sur www.tchak.be). La publication du premier numéro est prévue fin janvier 2020.


    Tchak ! est un projet pleinement journalistique. Il s’adresse aux producteurs, aux artisans-transformateurs, aux consommateurs et à toutes les personnes qui veulent couper le cordon avec l’agro-industrie et la grande distribution. Il en décryptera les impacts sur le travail, l’économie, l’environnement et la santé publique.


    Sur le plan éditorial, Tchak ! défend un parti pris en faveur de l’agriculture paysanne, de l’agroécologie et des nouveaux modèles de production, de distribution et de consommation (circuits courts, magasins à la ferme, etc.).


    Tchak ! veut susciter/accompagner la prise de conscience à travers une information axée sur le témoignage, les faits, le décryptage, l’enquête ; et aussi le commentaire, la carte blanche et le débat.


    Les partenaires :


    RDC s’investira dans la promotion de Tchak à travers nos activités, parfois nous contribuerons à certains articles et nous ferons partie du comité d’animation du mouvement.



     


    Contenu concret et « tchakant »


    Concrètement, Tchak ! passera en revue les alternatives pour demain

    • journées en immersion avec des producteurs.trices questionnant les modèles ;
    • focus sur les nouvelles filières de production, et comment elles trouvent leur place face aux pratiques des industriels ;
    • zooms sur les nouveaux producteurs.trices, artisans-transformateurs, magasins coopératifs ou à la ferme, circuits courts et autres projets de leur région ;
    • etc.


    Tchak ! disséquera également :

    • les pratiques des prédateurs, notamment ceux qui font grimper le prix des terres ;
    • les techniques de greenwashing des multinationales ;
    • la face cachée des prix de l’alimentation ;
    • les incohérences des politiques face aux lobbies de l’agro-industrie et de la grande distribution ;
    • les projets exportateurs wallons destructeurs pour les agricultures du sud ;
    • etc.


    Tchak ! vous proposera aussi une revue de presse des luttes, des conférences et des soirées débats sur la thématique, des expos et des journées de formation à ne pas manquer, des livres et des films à ne pas louper.


    Indépendance et valeurs


    Tchak ! parie sur un contenu qualitatif et indépendant, raison pour laquelle son comité de rédaction et son comité d’orientation se sont engagés à défendre le code de déontologie journalistique de l’Association des journalistes professionnels (AJP) et ont construit une charte éditoriale.


    Cette charte met notamment en avant les valeurs du projet : la proximité, la solidarité et la justice sociale, avec une attention plus particulière aux plus vulnérables, ainsi que la rigueur et l’esprit critique.


    Projet pluriel et lecteurs coopérateurs


    Tchak ! est un aussi un vrai projet participatif :

    • Son comité de rédaction est pluriel, démarche peu habituelle dans une rédaction. Il est composé de journalistes, de représentants des partenaires du projet, de scientifiques, d’experts des médias et du secteur agro-économique.
    • Il a été fondé et est encadré par une vingtaine d’organisations, des scientifiques et des économistes (liste en page 3) : mouvements paysans, coopératives de distribution en circuit court, fédérations d’éleveurs et d’agriculteurs, ONG de coopération au développement, centres de recherches, agences conseil en économie sociale, acteurs de la lutte contre la pauvreté, etc.
    • Tchak ! veut impliquer des citoyens, citoyennes dans cette dynamique participative. Devenir lecteur coopérateur leur permettra de contribuer à des dossiers, des billets ; d’accéder à un forum réservé ; de participer à un week-end résidentiel annuel de réflexion ; de participer aux assemblées générales ; de se présenter comme candidat au conseil d’administration de la coopérative lors de son renouvellement.


    Appel public à l’épargne


    Tchak ! lance un appel public à l’épargne ce vendredi 4 octobre. L’objectif est de rassembler au moins 400 lecteurs coopérateurs via l’achat de parts à 50 euros (infos sur www.tchak.be).


    Au-delà des avantages liés à leur participation au capital, ceux-ci pourront déduire fiscalement leur investissement (Tax Shelter) et obtenir un abonnement à prix préférentiel : 48€ pour 4 numéros au lieu de 56€.


    Comment se procurer Tchak !  ?


    Tchak ! - La revue paysanne et citoyenne qui tranche, sera disponible via abonnement (56€ pour quatre numéros) ou vente au numéro (16 €) dans le réseau des librairies indépendantes et dans les points de vente des partenaires fondateurs du projet.


    + d’infos sur www.tchak.be | info@tchak.be


     


    Benoît Dave,


     


    Yves Raisiere


    Administrateur


    Rédacteur en chef


    +32 478 97 03 58


    +32 475 80 35 34


    (*) Tchak ! - La revue paysanne et citoyenne qui tranche est édité par la Coopérative d’Édition pour l’Agriculture et l’Alimentation Autrement, 107 rue Célestin Hastir à 5150 Floreffe. Numéro BCE : 0725.969.081 | Numéro de compte : BE72 5230 8107 6416


  • > LES TRACES (plus bas) : des images, des photos, des dessins, des synthèses, et parfois même une vidéo et des références...



    Ci-dessous, vous trouverez les traces du cycle (3 rencontres et ateliers) organisé entre janvier et juin 2019 par Rencontre des Continents, Bxl Laïque et Présence et Action Culturelles (PAC), qui ont choisi en 2019 de s’associer pour proposer un cycle de rencontres/ateliers sur le thème suivant :



    Traces et comptes-rendus 


    ▶ Rencontre n°1 - 5 avril : L’effondrement : un concept à débattre. Avec Renaud Duterme et Gauthier Chapelle.
     > Découvrir les traces



    ▶ Rencontre n°2 - 14 mai : Liens entre les enjeux sociaux et écologique à travers le prisme des inégalités et des rapports de domination. Avec Thierry Amougou, Claudine Drion, Luis Martinez


     > Découvrir les traces



    ▶ Rencontre n°3 - 19 juin : Histoire et actualité des stratégies politiques et des luttes. Avec Brigitte Gloire, Daniel Tanuro, Alain Adriaens


     > Découvrir les traces



    En guise de RAPPEL :

    Quelle était l’intention de ce cycle ? 


    Ce cycle s’est déroulé entre janvier et juin 2019, dans un contexte de mobilisations climatiques sans précédent en Belgique sur les questions sociales et écologiques. Alors que les craintes et interrogations se multiplient, pas seulement sur l’état et le devenir de notre planète, mais aussi sur le fonctionnement du système social et économique dans son ensemble, nous avons souhaité prendre le temps de mieux comprendre ces questions à travers un regard qui articule les enjeus sociaux et écologiques. Le cycle a été structuré de la façon suivante :


    > 3 thèmes « porte d’entrée » différents
    > 3 conférences / rencontres en soirée & 3 ateliers dynamiques d’un 1/2 jour en plus petit groupe.


    Quels étaient ses objectifs, son public ? 


    Objectifs

    • Vulgariser les grandes questions liées à l’écologie au XXI siècle dans nos sociétés.
    • Repositionner la question écologique comme un enjeu aussi social dans certains mouvements et organisations de l’EP.
    • Utiliser le contexte actuel pour mettre en évidence et renforcer les liens entre les luttes sociales et écologiques, notamment à travers le prisme des inégalités.
    • Distinguer les différentes stratégies et courants de pensées en lien avec les questions écologiques et identifier les lignes de tension.
    • Permettre aux travailleurs de l’EP d’avoir une boite à outil (ressources) pour s’approprier le sujet et le relayer vers leurs publics.
    • Nourrir des pratiques et une réflexion dans le secteur de l’Education permanente.


    Pour qui était le cycle ? /////////////////////////////////////////////////////////////////////////


    Ce cycle de conférences était destiné à un large public, néanmoins, les travailleurs et travailleuses de l’Education permanente (EP) et du monde socio-culturel
    étant des relais vers les publics adultes, étaient en particulier visés. Au final c’est un mix de citoyen.ne.s et travailleurs de l’EP et du socio-culturel qui ont constitué le public.


    Pourquoi (re)politiser l’écologie ?



    >> Infos chez seb.kennes@rencontredescontinents.be / 02/734.23.24


    >> Découvrir la note d’intention complète






  • KOM à la maison lance un "crowdfunding des copains". 


    D’anciens "déformés" de la formation "Hêtre - Découverte du secteur de l’Alimentaiton durable" (article des retours des participants) se lancent avec leur asbl "KOM à la maison" qui veut créer du lien social en ville et sensibiliser à l’alimentation durable par des activités de cuisine participative. Soutenez-les via leur "crowdfunding des copains" !



    Leur message :


    "Même quelques euros peuvent nous aider à atteindre notre objectif d’ouvrir nos portes début novembre ! D’avance, un énorme merci pour votre générosité !



    Voici le compte de l’ASBL KOM à la maison : BE79 7360 6420 1233. Si vous donnez, on vous fait d’office membre d’honneur, on a déjà nos cartes de membres de l’asso toutes prêtes !



    On a trouvé un local et notre rêve est à portée de main : ouvrir un restaurant où ce sont les habitants qui font la cuisine pour leurs voisins, amis et connaissances, où l’on découvre et expérimente ensemble une alimentation et des modes de consommation plus durables...



    On se lance dans une phase test dans quelques semaines (début novembre), on est à fond dans les travaux de remise en conformité électrique, de carrelage de la cuisine et de prévention incendie...
    Vous êtes les bienvenus pour venir découvrir le local au 78 rue des Champs à Etterbeek. On y passe nos journées en ce moment tellement il y a de choses à faire.



    Et bien sûr, on vous dit très vite quand on ouvre exactement !"



     


    Toutes les infos sur : 
    https://www.facebook.com/komalamaisonBXL/

     


  • L’association Climate Voices - Les Voix du Climat est une initiative éditoriale et éducative qui fait le pari d’informer autrement la "génération climat" et en particulier les jeunes peu conscientisés sur les enjeux liés au dérèglement climatique.


    https://climatevoices.eu/
    https://www.facebook.com/climatevoices.lesvoixduclimat/




    Contribuez au financement participatif !


    Le projet : Des documentaires inédits sur l’adaptation au changement climatique.

    Episodes de températures extrêmes, inondations, ouragans, sécheresses, migrations… Dans de nombreux pays du Sud, les changements climatiques affectent la vie quotidienne de dizaines de millions de personnes. Dans le Nord et en Europe en particulier, les premières conséquences du réchauffement global se font sentir à travers des étés caniculaires et une sécheresse persistante touchant les populations et les régions les plus pauvres.
     
    Notre objectif : Informer et accompagner la génération climat.
    Raconter l’histoire de celles et ceux qui, au Nord et au Sud, vivent au quotidien la réalité des changements climatiques ; montrer les limites politiques de leur pouvoir d’action, mais aussi les sources d’inspirations et les projets transformateurs pour faire face au plus grand défi donné à l’humanité via des capsules vidéos : telle est l’ambition de l’association Climate Voices et de sa nouvelle plate-forme web.


    https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/climate-voices-contribuez-a-changer-le-cours-de-l-histoire/tabs/description




    Climate Voices - Les Voix du Climat asbl, c’est une trentaine de citoyen.ne.s issu.e.s de différents horizons (médias culture, ONG, enseignement…) qui se sont lancés le défi d’informer et d’accompagner la génération climat. Présidée par le professeur François Gemenne (Science Po, Giec), Climate Voices a déjà eu l’occasion, depuis 2018, de se rendre en Grèce, au Vietnam, en Algérie, au Sénégal et en Belgique à la rencontre de celles et ceux qui subissent directement les conséquences des changements climatiques. Partout aleurs, d’autres voix ne demandent qu’à partager leur quotidien, leurs projets, leurs défis, leurs enthousiasmes et leurs craintes… Pour pouvoir produire ces nouveaux reportages écrits, photographiques et des documentaires audio-visuels, Climate Voices a besoin de votre soutien pour déployer ce projet qui s’adresse en particulier à la génération climat.



  • Nouvelle campagne du CNCD-11.11.11



    Depuis 1980, les profits enregistrés par les firmes transnationales ont plus que triplé. Dans le même temps, le taux d’impôt sur les bénéfices des sociétés est passé en moyenne mondiale de plus de 40 % à moins de 25 %. À ce rythme, la moyenne mondiale de l’impôt sur les sociétés atteindra 0 % en 2052. Justice Ficale !



    https://www.cncd.be/-campagne-justice-fiscale-





     


  • Du pain paysan, local et en circuit-court produit au sein d’un habitat groupé !



    Pour en savoir plus sur le projet de boulangerie artisanale à la Ferme de Lizée et le soutenir, c’est par ici :
    http://miimosa.com/be/projects/une-boulangerie-art-isanale-a-crupet?l=fr 



    Un petit message de deux de ses futurs habitants vous est adressé :


    "Bonjour à tutti,


    Voici que nous nous sommes lancés depuis plus de deux ans dans la folle aventure de la Ferme de Lizée. Vaste chantier ! Nous y auto-construisons en grande partie nos habitations et souhaitons y développer différentes activités, notamment agricoles dans une perspective agro-écologique.


    La première activité à germer sur notre lieu est une boulangerie artisanale ! Des farines de qualité, une panification au levain et une cuisson au four à bois pour un pain savoureux et sain. C’est ce que l’on aime et ce que notre boulangere souhaite offrir ! Le démarrage est prévue d’ici la fin de cette année, youhou !


    Pour que cela existe nous avons voulu doter la ferme d’une cuisine professionnelle qui pourra également accueillir d’autres projets de transformation alimentaire.


    Cela nécessite évidemment de gros investissements, c’est la raison pour laquelle nous sollicitons aujourd’hui votre soutien financier, quel qu’en soit le montant, tout apport étant le bienvenu.


    Pour en savoir plus sur notre projet et nous aider dans ce financement participatif il vous suffit de vous rendre ici :
    http://miimosa.com/be/projects/une-boulangerie-art-isanale-a-crupet?l=fr 


    La campagne ne dure qu’un mois, ne tardez pas ! Et si vous ne souhaitez/pouvez pas participer en argent, partager l’information est aussi une façon de nous aider.


    Un tout grand MERCI dès à présent pour votre soutien !"


     


    Manu et Tania, pour l’habitat groupé de Lizée 



novembre 2019 :

octobre 2019 | décembre 2019

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter