Actualités du 16 juillet 2021

  • APPEL A PROJETS 2021 - GOOD FOOD
    « Accessibilité de l’alimentation durable »
     
     
     
    © Quentin Malingrey
     
     
     
    Favoriser l’accès à toutes et tous à des aliments de qualité, produits localement, et financièrement abordables est un des enjeux de la stratégie régionale bruxelloise « Good Food ». En lançant ce nouvel appel à projet « Accessibilité de l’alimentation durable », la Région de Bruxelles-Capitale souhaite soutenir des projets d’associations ayant à cœur de lever les freins dans l’accès à une alimentation de qualité. Les freins liés à l’accessibilité peuvent être de différents types ; financiers et matériels, géographiques, ou culturels et symboliques et varient en fonction des publics.
     
    Cet appel à projets recherche des projets permettant de lever les freins à la consommation d’aliments durables/Good Food en ayant une approche spécifique des publics.
    Si vous travaillez dans le secteur associatif, que vous déployez vos actions et activités sur la Région bruxelloise, que vous souhaitez développer un projet abordant l’accessibilité de la Good Food, et que vous avez besoin d’un soutien financier pour accompagner sa mise en œuvre, participez à l’appel à projet Good Food !
     
    Retrouvez toutes les modalités de l’appel dans le document de présentation et envoyez votre dossier de candidature pour le 17 août 12h au plus tard.
     
    L’appel en un coup d’œil  
    • Qui est concerné ? L’appel à projets s’adresse à toutes les associations actives en Région de Bruxelles-Capitale.
    • Objectif  : Cet appel à projets a pour objectif de soutenir des projets qui permettent d’améliorer l’accessibilité de l’alimentation durable en levant des freins à la consommation d’aliments durables/Good Food. Les projets répondront aux objectifs et principes de la stratégie Good Food.
    • Quoi ? Les projets sélectionnés peuvent compter sur un soutien financier allant de 15.000€ à 75.000€. Les projets peuvent s’étaler sur deux ans maximum après l’entrée en vigueur du subside.
    • Comment ? Envoyez-nous votre candidature au moyen du formulaire prévu à cet effet (voir ci-dessous). Le dossier de candidature doit être envoyé par e-mail pour le 17 août à 12hà info-goodfood@environnement.brussels
    • Des questions ? info-goodfood@environnement.brussels
     
    Documents  
     
    Contact
     
    Bruxelles Environnement
    Département Consommation durable et Eco-comportement
    Service Alimentation Durable


     


  • Comme chaque année, Rencontre des Continents est enchantée de vous proposer de nombreuses formations et animations en lienS avec l’alimentation durable, la souveraineté alimentaire, les pratiques culinaires créatives, la mise en projet, l’éducation-animation-formation, l’accompagnement de projet, le secteur professionnel de l’AD à Bruxelles, l’intelligence collective, l’approche systémique, l’effondrement, le genre, … et bien d’autres choses encore !



    Certaines formations sont ouvertes à tou·tes, d’autres aux acteur.trices relais (animateur.trices, porteur.euses de projets, éducateur.trices, formateur.trices...), d’autres aux volonterres,... Pour vous orienter, nous vous conseillons de prendre le temps de lire chacune des pages présentant une formation qui vous intéresse (que vous trouverez sous l’onglet « Activités – Formations  »).



    Merci à Matthieu Van Niel, volonterre chez nous, pour ce magnifique arbre de formation ;)


    - Formation "Laurier" (2eme semestre 2021 - contact Louise) : Cycle d’approfondissement en Cuisine Ecologique et politique


    - Formation "Orme" (2eme semestre 2021 - contact Margot) : Cycle d’initiation à la cuisine écologique et politique


    - Formation "Hêtre" (octobre/novembre 2021 - pré-inscriptions et séances d’infos les 15 et 16 septembre - contact Alice) : Découverte du secteur de l’alimentation durable


    - Formations "Mini-Bonzaï" (cycles dédiés aux vonlonterres RdC et toute personne intéressée à se former et à s’engager à nos côtés tout au long de l’année 2021 et 2022 - contact Louise) : Formations pour les volonterres présents et à venir !


    - Formation "Frêne" (tout au long de l’année 2021-2022, contact Olivia) : Formations, animations, renseignements, accompagnement à la demande


    - Formation "Sureau" (fin 2021-2022, contacter Seb) : Animatrices-teurs Jeu de la Ficelle et Potentia - La puissance de l’agir collectif !


    - Formation "Cyprès" (Sept 2021, contacts Seb et Baptiste). Pour en savoir plus, c’est par ici : Explorer l’alimentation et la transition des systèmes alimentaires



    Bonnes découvertes... N’hésitez pas à prendre contact avec les personnes responsables, si vous souhaitez plus d’infos ou êtes intéressés !


    Pour toute demande d’animation, de formation, d’intervention sur mesure dans le cadre de votre projet, de partenariat lors d’un événement en lien avec l’alimentation durable à Bruxelles... ou pour toute autre chose - on a conscience de votre créativité débordante et on adore ça - merci de bien vouloir prendre quelques minutes pour remplir le formulaire de demande (disponible sur la page « contact »). Cela facilitera nos échanges à venir et nous permettra de vous faire un retour ou une proposition au plus près de vos attentes.


    Belle pause estivale et au plaisir de vous retrouver au détour d’un des multiples chemins de notre forêt à la rentrée !



    Elodie notre nouvelle collègue, qu’on est ravi d’accueillir dans le collectif : 



    N’hésitez pas à prendre contact avec l’équipe si vous souhaitez plus d’infos !


     


     


     


  • Les zapatistes traverseront bientôt l’océan pour venir en Europe. Au
    travers d’une déclaration publiée en six parties entre octobre 2020 et
    le premier janvier 2021, date du 27e anniversaire de l’insurrection, les
    communautés autonomes du Chiapas nous ont fait savoir que « différentes délégations zapatistes, hommes, femmes et autres de la couleur de notre terre » vont sortir pour parcourir les 5 continents et participer à des rencontres, des dialogues, des échanges d’idées, d’expériences, d’analyses et d’évaluations entre ceux-celles d’entre nous qui sont engagés, de conceptions différentes et dans différents domaines, dans la lutte pour la vie. La première destination de ce voyage planétaire sera l’Europe.



    Une délégation d’environ 160 personnes, principalement des compañeras,
    avec la participation directe de représentant-e-s du Conseil National
    Indigène, du Front des Peuples pour la Défense de l’Eau et des Terres de
    Morelos, Puebla et Tlaxcala et l’EZLN arrivera en juillet. Les
    premières semaines seront dediées à préparer la tournée qui aura lieu en
    août et septembre. La seule étape établie dans leur calendrier est
    celle de Madrid le 13 août, autrement dit 500 ans après la soi-disant conquête de ce qui est aujourd’hui le Mexique.


    En Belgique, le réseau d’accueil des zapatistes (RAZB) regroupe des
    personnes et collectifs de différents horizons déterminé/e/s à leur
    offrir l’hospitalité et à leur faire découvrir ce qu’il se passe en bas
    et à gauche en Wallonie, à Bruxelles et en Flandres.


    Plus d’infos : http://www.viajezapatista.be/ et https://www.facebook.com/razb2021


     


  • Vous avez un projet de création ou de développement d’entreprise sociale à Bruxelles ? Vous voulez tester ou consolider un modèle d’activité différent : plus juste, plus coopératif, plus responsable ? Vous voulez conjuguer viabilité économique et enjeux de société ?



    COOPCITY vous propose un accompagnement en collectif mais aussi un coaching sur mesure, des outils et des conseils d’experts ainsi que des espaces de travail et un réseau d’entrepreneurs sociaux actifs.


    Inscrivez-vous à l’une des séances d’informations qu’ils proposent pour en savoir plus sur https://coopcity.be/accompagnement/seances-dinfo/

  • * Nederlandse tekst hieronder
    LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE : UN GESTE À LA PORTÉE DE TOU.TES !
    Participez à nos ateliers gratuit​s en ligne
    Chaque année, près de 130 000 tonnes de déchets alimentaires sont incinérés à Bruxelles. Ces déchets n’en ont en réalité que le nom car bien gérés, et selon les techniques de valorisation, ils peuvent être transformés en un compost plein de vie, en énergie ou encore en chaleur qui pourraient bénéficier aux Bruxellois.es. Ce recyclage de nos déchets alimentaires permet aussi et surtout de maintenir le cycle naturel de notre alimentation : la terre nous nourrit et on lui rend ses forces via lecompost.

    Trier, c’est bien mais éviter de produire des déchets, c’est encore mieux ! Savez-vous qu’un tiers des déchets alimentaires que nous jetons à la poubelle aurait pu être consommé ?
    Que s’il était un pays, le gaspillage alimentaire serait le 3ème plus grand pollueur derrière la Chine et les USA ? A Bruxelles, ce sont 19 kg de nourriture gaspillée par an et par habitant. C’est beaucoup trop pour l’environnement (ressource pour produire, transporter, réfrigérer, traiter les restes, …) ... et pour votre portefeuille ! C’est aussi un problème éthique en considérant les efforts qui ont été produits pour préparer ces aliments et les apporter jusqu’à votre assiette alors que tant de monde ne mange pas à sa faim. Pourtant quelques gestes simples et pleins de bon sens suffisent pour devenir un as du zéro gaspi : acheter mieux, transformer, réutiliser, s’organiser… Ces kilos gaspillés, vous pouvez les éviter !

    C’est pourquoi Bruxelles Environnement vous propose de participer gratuitement à deux ateliers en ligne (1h30) qui se déroulent à plusieurs moments (journée, soirée, week-end) entre juin et juillet.
    MIEUX S’ORGANISER POUR MOINS GASPILLER 

    Apprendre à s’organiser en toute simplicité, grâce à quelques petites astuces, peut nous permettre de réduire nos déchets et d’éviter le gaspillage alimentaire. Mais aussi de manger plus sainement et de faire de belles économies. Et tout cela avec plaisir, car le Zéro Déchet c’est fun et accessible àtous.
    IMPROVISER AVEC LES RESTES POUR DIMINUER LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

    Découvrir les trucs et astuces pour utiliser le contenu de ses placards/frigo et éviter le gaspillagealimentaire. Vous repartirez avec des recettes anti-gaspi toutes prêtes !

  •  

    WANTED : mangeur.euses ! 


    Le Réseau des GASAP lance une grande campagne de recrutement de mangeurs et mangeuses pour remplumer les groupes existants ! On a besoin de vous...


    Pourquoi ?

    • Parce que la plupart des producteurs et des productrices sont encore à la recherche de mangeur.euse.s
    • Parce que plusieurs groupes nous demandent régulièrement de l’aide pour recruter.


    Comment ça se passe ?


    Facile ! D’ailleurs l’opération est déjà lancée. Nous progresserons quartier par quartier, en commençant par Forest où il y a pas mal de producteur.rices en demande !


    Plus d’infos ici : https://gasap.be/



     


  • Après plus de 50 jours de grève de la faim, les 470 personnes sans-papiers de l’Union des Sans Papiers pour la Regularisation ont plus que jamais besoin de votre soutien dans le bras de fer qu’ils et elles mènent avec le gouvernement - au risque de leurs vies - pour sortir de la précarité et de l’exploitation. La situation à l’intérieur des différentes occupations devient intenable. RdC relaie l’appel du réseau Ades à des actions concrètes !



    1) Envoyez un mail à l’ensemble des ministres qui siégeront dans la conférence interministérielle qui se réunira à ce sujet. Vous trouvez sur ce lien un mail type (à éventuellement adapter) : https://cutt.ly/amtbTA2


    2) Soutenez financièrement les grévistes et l’USPR pour couvrir les frais logistiques, médicaux, etc. Les dons sont les bienvenus via https://opencollective.com/soutienuspr


    3) Rejoignez les équipes de support médicales. Le Réseau Ades cherche à monter une équipe pour soutenir le dispositif déjà en place (mais insuffisant). Il y un grand besoin de personnes avec une formation médicale (kiné.e, médecin, infirmiers.ères...) mais aussi de personnes disposées à les assister. Des petites formations sont prévues à cette effet. Rejoignez ce canal telegram pour plus d’infos https://t.me/joinchat/YiVAUe3G1gk3ZDI0 ou contactez le Réseau Ades par MP


    #DignitéPourToutes
    #RégularisationDeTousLesSansPapiers #RégularisationdesGrévistesMaintenant


    Plus d’infos sur :
    https://www.facebook.com/ReseauAdes/photos/3727824470655424
     


  • Tchak ! - La revue paysanne et citoyenne qui tranche - parle d’agriculture paysanne et des nouveaux modèles de production, de distribution et de consommation. Elle questionne les pratiques de l’industrie agro-alimentaire et de la grande distribution. À la Une de son 6° numéro, l’enquête "Travailleurs saisonniers agricoles : ces forçats qu’on ne veut pas voir". 


     


    EDITO du 29 juin 2021
    Par Yves Raisiere, journaliste | yrai@tchak.be



    L’agriculture, c’est pour les gens, pas pour le capital !


    Merci à Simion d’avoir cueilli ces tomates cerises alors qu’il était sous la coupe d’un marchand de sommeil ; bravo à Sidy d’avoir récolté ces pommes alors qu’il se faisait injurier par son boss toute la journée ; félicitations à Natalia d’avoir rempli ces barquettes de fraises alors que son patron a refusé de lui verser son salaire pendant sa quarantaine, etc. Voilà, c’est ça, le vrai message que devraient afficher les supermarchés dans leurs rayons fruits et légumes.


    Vous pensez qu’on dramatise ? Lisez notre enquête au cœur du numéro 6 de Tchak !. Elle dévoile une face cachée de la production intensive. Insultes, arnaques, quasi-séquestration… Non, on ne vous parle pas des plaines d’Almeria. Cela se passe chez nous, dans certaines serres flamandes, dans certains champs wallons. A l’autre bout de la chaîne, dans les centrales d’achats de la grande distribution, personne n’est dupe. Priorité aux investissements outre-Atlantique, aux dividendes. C’est la « marge » des affaires, conclues sur le dos de travailleurs précarisés. Reste à noyer le poisson dans des campagnes de com’ empruntant ses clés, ses cartes et ses codes au circuit court.


    Vous dites qu’on exagère ? Lisez notre billet consacré à la Deutsche Bank ou notre décryptage sur l’opération Belhaize. On y explique comment la banque allemande et la chaîne belgo-néerlandaise mettent en scène le mot « local » tout en se fourvoyant sur son sens même. Un greenwashing généralisé qui ne s’encombre plus de la moindre précaution : plus c’est gros, plus ça passe.


    Vous trouvez qu’on en rajoute ? Plongez dans notre interview de Jean Ziegler, ancien rapporteur spécial des Nations unies. Son constat est implacable : la libéralisation toujours plus grande des marchés agricoles n’a pas permis de vaincre (*) la faim dans le monde. C’est même le contraire. Quelque 155 millions de personnes ont été confrontées à une situation de crise alimentaire aigüe en 2020, soit 20 millions de plus qu’en 2019. Un nombre qui s’additionne à 690 millions de sous-alimentés.


    Sur son site, le constat du CNCD est, lui aussi, cinglant : la faim progresse alors que les stocks et le commerce des céréales sont… en hausse ! Un paradoxe qui souligne combien notre système alimentaire mondial est incapable de répondre aux chocs créés par la pandémie. Quid lorsqu’il va s’agir d’affronter ceux liés au changement climatique ?


    Vous nous jugez trop pessimistes ? Pas du tout. Voyez par vous-mêmes, achetez ce numéro. Vous y rencontrerez, notamment, les sœurs Schalenbourg, deux agricultrices qui ont refusé de vendre leur âme aux multinationales ; Vincent Degrelle, d’Ethiquable Benelux, qui crée des ponts avec les producteurs burkinabés ; Christine Mahy, du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté, qui plaide pour la création d’une sécurité sociale de l’alimentation. Et vous partagerez quelques pages avec Geneviève Savigny, éleveuse membre de la Confédération paysanne.


    Au fait, vous savez ce qu’elle pense, elle, de tout ça ? Que l’agriculture, « c’est pour les gens, pas pour le capital ». Si ça, ça ne vous donne pas du punch !


     




    Article à retrouver sur : https://tchak.be/index.php/2021/06/24/agriculture-cest-pour-les-gens-pas-pour-le-capital/


    (*) Modification du mardi 29 juin 17h30 : le verbe “vaincre” remplace le verbe “réduire” initialement utilisé. Après relecture de son interview, ce dernier ne reflétait pas suffisamment le propos de Jean Ziegler. Une modification notamment faite suite à une discussion que nous avons eue sur Twitter avec certaines personnes nous accusant de relayer de fausses informations.


  • Vous cherchez un terrain à exploiter dans le Brabant Wallon ? La commune de Grez-Doiceau met à disposition un terrain d’exploitation agricole pour de la production alimentaire locale. Manifestez votre intérêt pour répondre à notre appel à projet !



    La commune de Grez-Doiceau entend s’engager activement pour le développement d’une agriculture durable, pour la stimulation de l’économie locale et le renforcement des circuits courts sur son territoire.



    Après avoir réalisé une première étape de diagnostic du système alimentaire local, la commune souhaite soutenir directement l’installation de nouveaux producteurs par la mise à disposition d’un terrain communal.


    Le présent appel à manifestation d’intérêt vise à sonder le type de projets qui pourraient s’y installer et leurs besoins avant de finaliser les modalités de l’appel à projet qui sera lancé en septembre 2021.



    Le terrain
    Le terrain concerné s’étend une superficie de 6 hectares bordés par le bois de Bouly le long de la rue de Florival (accès après le n°87) sur les parcelles cadastrales 38C, 39B/1 et 40/1 (localisation GPS :
    https://www.google.be/maps/@50.7575479,4.6587877,569m/data= !3m1 !1e3).


    Les modalités de la mise à disposition
    La commune prévoit la mise à disposition du terrain sur base d’un commodat d’une durée de 5 ans renouvelable.


    Le futur projet
    L’objectif de cette mise à disposition de terre est de permettre la diversification et la complémentarité de la production locale tout en favorisant le développement de l’agriculture locale selon des modes de production respectueux de l’environnement. Le mode de production et l’impact sur la vie locale seront donc des critères de sélection particuliers lors du futur appel à projet.



    Le projet devra s’inscrire dans un mode de production respectueux de l’environnement, des sols et du vivant. Il devra comporter une dimension productive, créatrice d’emploi, tout en pouvant intégrer d’autres fonctions (sociales, pédagogiques, environnementales,…).
    Tout porteur de projet (personne morale privée ou personne physique) peut manifester son intérêt à ce stade, en ce compris des porteurs de projets collectifs, que ce soit pour l’intégralité ou une partie du terrain.


    Intéressé.e ?
    Nous vous invitons à venir visiter le terrain le 7 juillet à 18h : Inscription obligatoire via le lien suivant : https://tinyurl.com/3trfwrnf
    Complétez ensuite le formulaire de manifestation d’intérêt avant le 23 juillet au plus tard via le lien suivant : https://tinyurl.com/ub5cd3kr


     


    Courriel de contact :
    info@empreintebw.be
    Adresse du lieu :
    6 hectares bordés par le bois de Bouly le long de la rue de Florival - Grez-Doiceau
    Date de l’évènement :
    Visite le 7 juillet 2021

     


     


    appelamanifestationdinteret2_siteebw.png

     

     

  • Plus de 800 organisations internationales, agricultrices.teurs, ONGs et experts de l’alimentation, dont Rencontre des Continents, s’unissent pour mettre en garde contre le greenwashing à l’occasion du Sommet sur les systèmes alimentaires organisé par l’ONU et appellent à une durabilité réelle pour l’agriculture !



     


    Ensemble, IPES-Food, IFOAM - Organics International, Agroecology Europe Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL) & Regeneration International lancent un appel pour des systèmes alimentaires basés sur 13 principes clés à lire ici : http://www.ipes-food.org/_img/upload/files/sfsFRhq.pdf



    Les signataires demandent que l’agroécologie, l’agriculture biologique et régénérative occupent le devant de la scène du Sommet sur les systèmes alimentaires de l’ONU, organisé en septembre prochain à New York.



     


    Pour signer l’appel, c’est par ici :
    https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeCEkEarhnLOm_gU7pIAmPJ9_yGYgDLCvC5XY1UdRpQCV9sMQ/viewform


     


  • Garantir à tous et toutes le droit à une alimentation saine et de qualité via la sécurité sociale et la mise en place d’un système de tiers payant, comme pour les soins... Une piste soulevée par le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté, FIAN Belgium et Pour une sécurité sociale de l’alimentation (France). Vous en pensez quoi ? Et vous, seriez-vous d’accord de financer cette solidarité via la collectivité ? 


     


    => Pour lire la carte blanche de Christine Mahy, secrétaire générale du Réseau Wallon de lutte contre la pauvreté, publiée dans le n°6 de Tchak ! C’est par ici : https://cutt.ly/JmE0zKM



     


    => Pour découvrir le dossier de Fian Belgium sur la question, c’est par là : https://cutt.ly/MmE0WfA


    => Et en bonus, un article écrit par Jonathan Peuch avec FIAN Belgium qui essaie de démontrer en quoi une Sécurité sociale de l’alimentation pourrait être une politique publique à même de réaliser le droit humain à l’alimentation et à la nutrition en Europe, ou au moins d’y contribuer largement, par ici : https://www.revuepolitique.be/appliquer-le-droit-a-lalimentation-une-obligation-pour-letat/


     


     


     

juillet 2021 :

juin 2021 | août 2021

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter