Atelier - "Le rationnement : entre projet égalitaire et chimère autoritaire ?"

Mycélium propose un nouvel Espace Brèche sur la thématique du rationnement. Un espace de débats et de dialogue entre mouvements et activistes, où partager et enrichir nos visions, nos accords et nos désaccords.

Le rationnement : entre projet égalitaire et chimère autoritaire ?

Le rationnement : entre projet égalitaire et chimère autoritaire ?

Le 22 avril prochain, Mycélium propose un nouvel espace Brèche sur la thématique du rationnement. Le rationnement est un mot qui fait peur, qui crispe instantanément, et à raison. Les périodes de rationnement ne sont généralement pas associées à de bons souvenirs. De plus, dans les faits nous sommes déjà nombreuses et nombreux à nous rationner par défaut (en logement, en énergie, en alimentation, en soins de santé, en déplacements, en moments de socialisation… ). Le rationnement est aussi associé à une illusion de contrôle absolu et de planification écologique fantasmée.

Pourtant, dans les mouvements écologistes, certaines tendances considèrent le rationnement positivement comme « une réponse collective à la pénurie pour protéger les plus fragiles en
organisant le partage, quand un produit de première nécessité vient à manquer. Rationner, cela veut dire empêcher certains de surconsommer pour s’assurer que tout le monde puisse en avoir un minimum.
 » (1).
Lorsqu’on regarde des mesures récentes prises par des États (comme le rationnement de l’électricité en Afrique du Sud en 2018, les restrictions au Venezuela en 2019, le rationnement de l’eau en Italie en 2022, le nouveau plan de « sobriété » à la française, etc.), force est de constater que les causes des pénuries ne sont pas traitées (on agit sur la consommation mais pas sur la production) et que ce sont généralement les plus démuni·e·s qui en font les frais.

Le rationnement est-il notre devenir ? Est-il souhaitable ou faut-il s’y opposer de toutes nos forces ? Une voie médiane est-elle réaliste, et comment les mouvements écologistes peuvent-ils s’emparer de cet enjeu ?

(1) https://institutmomentum.org/imposer-le-rationnement-pour-organiser-le-partage-et-proteger-les-plus-fragiles

Les espaces Brèches organisés par Mycélium sont des moments de débats et de dialogue entre mouvements et activistes, où nous cherchons à partager et enrichir nos visions, nos accords et nos désaccords.

– –

Infos pratiques :

  • Quand ? le samedi 22 avril, de 14h à 17h (vous pouvez venir à partir de 13h45)
  • Où ? à la maison de la Paix à Ixelles, 35 rue van Elewyck
  • Inscription souhaitée : selma@mycelium.cc

– –

Si vous voulez déjà vous plonger dans ce sujet, voici quelques ressources :

  • Le numéro « Bienvenue dans l’ère du rationnement » de la revue Socialter, décembre 2022 – janvier 2023.
  • Le travail de l’Institut Momentum sur le rationnement.
  • Le chapitre « Le rationnement, outil convivial » de Mathilde Szuba dans le livre « Gouverner la décroissance : Politiques de l’Anthropocène III » (pp. 95-118), 2017, Presses de Sciences Po.
  • Le mémoire de Lara Vanderstichelen « Le rationnement alimentaire comme instrument de politique environnementale : un anachronisme ? », 2019, ULB, disponible en ligne.
  • L’article « Quand la Covid dévoile le principe de rationnement » d’Arnaud Le Marchand, publié dans Variations, 2020, disponible en ligne.

 

 

Le samedi 22 avril, à Bruxelles

avril 2024 :

mars 2024 | mai 2024

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter