Conférence - Extension de la sécurité sociale, vers un pilier alimentaire ? Au Festival des Libertés

Le festival des Libertés, c’est 10 jours de films, conférences, débats, concerts... Rencontre des Continents, Bruxelles Laïque et FIAN co-organisent un débat sur la sécurité sociale de l’alimentation dans le cadre de ce Festival. "Et si l’accès à l’alimentation durable, de qualité et locale, portait le projet d’un progrès social, non seulement en termes d’égalité face à la santé, mais également en termes de transformation de la production agro-alimentaire ?"



 

"La sécurité sociale s’affaiblit depuis 30 ans. Et s’il était plutôt question de la renforcer ? Les besoins en aides alimentaires ont explosé. Et si l’accès à l’alimentation durable, de qualité et locale, portait le projet d’un progrès social, non seulement en termes d’égalité face à la santé, mais également en termes de transformation de la production agro-alimentaire ? Est-il possible, et dans quelles conditions, d’en constituer un nouveau pilier d’extension de la sécurité sociale ?"


Avec Cédric Leterme (chercheur au Gresea), Céline Nieuwenhuys (secrétaire générale de la Fédération des services sociaux), Jonathan Peuch (chargé de plaidoyer et mobilisation chez FIAN).



Crédit image : Rendre Visible l’Invisible


Le festival des Libertés, c’est 10 jours de films, conférences, débats, concerts...


L’édition 2022 a pour thème "Déchainer les liens".


Propre aux sociétés humaines, la solidarité constitue une nécessité de survie tout autant qu’une construction sociale. Elle s’appuie sur des valeurs, des croyances, des identités d’appartenance, des protocoles ou encore des éthiques et revêt dès lors divers intérêts ou formes d’exercices. Dans tous les cas, elle semble marquer la concrétisation d’une conscience collective. Les États de droit modernes sont portés par des idéaux égalitaristes et émancipateurs, organisant une solidarité qui tend à réduire, et c’est là le paradoxe, les injustices et inégalités structurelles pourtant liées à leurs fonctionnements.


Par ailleurs, les individus et les collectivités sont aussi aux prises avec des ambiguïtés dans la responsabilité solidaire : peut-on vraiment être solidaire de ce que l’on ne voit pas, de ce que l’on ne connaît pas, voire que l’on méconnaît ? Ou est-ce à l’inverse le sentiment de solidarité qui pousse à aller vers l’altérité inconnue ou méconnue, devenant ainsi une source de savoir et de transcendance de frontières préétablies, d’acquisition d’un sentiment de responsabilité élargie et de construction d’un avenir commun ? De qui sommes-nous solidaires ? De quelles causes souhaitons-nous, a contrario, nous désolidariser ? Comment les affects traversent-ils nos engagements ? Que dit l’entraide de la constitution et des renforcements des groupes sociaux ? Toute solidarité est-elle souhaitable ? Que dire dès lors des corporatismes et autres défenses d’intérêts particuliers ? Quelles sont les solidarités progressistes qui contribuent à l’intérêt général en tant que responsabilité démocratique ? Comment réaffirmer le besoin de structuration des solidarités sans perdre de vue l’importance des responsabilités individuelles dans le vivre ensemble ?


Tout le programme en cliquant ci-dessous :


Samedi 15 octobre, à 17h, au Théâtre National

décembre 2022 :

novembre 2022 | janvier 2023

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter