Le RCR² fait peau neuve ! Réseau de Collectifs en Recherche de Résilience


Le RCR² reste un Réseau pour visibiliser et partager les alternatives à inventer ou à diffuser. Ce réseau continuera de s’appuyer et de se mettre au service de Collectifs à même de donner aux alternatives à inventer des dimensions inclusives, inspirantes, solidaires et conviviales. Il se veut carrefour d’expériences inspirantes, il est et restera en Recherche. Cette recherche sera une quête de Résilience car l’addiction de nos sociétés à des modes de vie non durables est si profonde qu’un ajustement ne suffira pas !


Décembre 2021, en AG, le RCR adopte un nouveau nom… sans changer ses initiales. Pour que tout le monde le remarque, nous avons ajouté un petit “ ² ” à notre familière abréviation. Pourquoi et pourquoi faire ?
 
En deux mots, deux grandes raisons :
 
Avant tout, l’accélération des crises écologiques et leurs implications sociales nous ont poussé à chercher un nouveau signal fort pour indiquer clairement le cap qui nous servira désormais de boussole pour agir.
 
Sans rien renier, nous avions aussi envie d’un nom qui représenterait mieux ce que l’on essaie de faire, depuis déjà quelques années. Explications :
 
Le RCR, des origines à nos jours :
 
Si le RCR existe depuis plus de 20 ans, ce fut d’abord pour résister aux conséquences néfastes de notre modèle économique via des lancements d’alerte et des mobilisations.
 
Mais, il y a déjà presque 10 ans, un nouvel élan tourne le RCR vers la visibilisation et le soutien aux collectifs citoyens. Relancé sur ces nouveaux modes d’actions, l’appel à une économie locale, solidaire et soucieuse de l’environnement n’est plus une revendication : le RCR l’organise !
 
En promouvant l’échange, le don, la réparation, le recyclage, l’autonomie alimentaire, l’économie locale, les circuits-courts, des réflexions et expérimentations sur nos manières de vivre et de nous organiser, le RCR, depuis longtemps déjà, est plus qu’un “Réseau de Consommateurs Responsables”.
 
Diagnostic : un mode de vie hors sol
 
Mais à côté de toutes ces belles initiatives, les civilisations modernes ont continué leur course folle. Et si elles se sont distinguées par des inventions prodigieuses, et pour certaines personnes, par la conquête de droits fondamentaux, elles portent en elles aussi un terrible constat : nos modes de vie transforment la Nature en déchet.
 
Chaque année, les manifestations de cette “manière d’être au monde” sont de plus en plus présentes, visibles et palpables.
 
 
Refaire le M….
Refaire notre rapport au monde !
 
Alors...
 
Parce qu’il va falloir en même temps encaisser les prochaines crises causées par les conséquences de la crise climatique, de l’appauvrissement de la biodiversité, de la raréfaction des ressources, de l’épuisement des sols, de la pollution des océans et en même temps apprendre à inventer des modes de vie qui ne scient pas la branche sur laquelle nous sommes assis...
 
Parce qu’il va falloir apprendre à cesser d’être de délirants prédateurs des ressources et des êtres dont nous dépendons, pour devenir de lucides protecteurs et contributeurs de nos écosystèmes...
 
Parce qu’il est toujours aussi important de le faire de façon solidaire...
 
Parce que la recherche d’alternatives est plus que jamais d’actualité…
Changer par le bas, les niches, les interstices...
 
…Ni fédération, ni front commun, le RCR² restera un Réseau, parce que les alternatives à inventer ou diffuser, nous souhaitons les visibiliser, les partager, que d’autres s’en inspirent, mais sans chercher à tendre vers l’uniformité.
 
Ce réseau continuera de s’appuyer et de se mettre au service de Collectifs, parce qu’on les sait créatifs, riches de leur diversité, à même de donner aux alternatives à inventer des dimensions inclusives, inspirantes, solidaires et conviviales. À même de faire de cet immense défi devant nous, une aventure humaine.
 
Parce que nous n’avons jamais été porteurs d’un modèle unique, que ce réseau se veut carrefour d’expériences inspirantes, il est et restera en Recherche.
 


Parce que l’addiction de nos sociétés à des modes de vie non durables est si profonde qu’un ajustement ne suffira pas, qu’un retour en arrière n’est ni possible, ni souhaitable, que les problèmes auxquels nous faisons face ne peuvent être résolus par ce qui les a fait naître, cette recherche sera une quête de Résilience.

 
 
À la rescousse de nos conditions de vie (et des vivants dont elles dépendent) !
 
C’est pourquoi, convaincus de la nécessité de changer bien plus que notre économie, le cap du RCR² - Réseau de Collectifs en Recherche de Résilience - sera de chercher, relayer et inspirer des modes de vie “terrestres”, autrement dit, qui tiennent compte des conditions d’habitabilité de notre planète et des vivants dont elles dépendent.
 
 


Pour en savoir plus rdv sur le site du RCR² : 
http://www.asblrcr.be/


 

Réseau de Collectifs en Recherche de Résilience

juillet 2022 :

juin 2022 | août 2022

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter