Nouvelle formation : Ecologie depuis les marges Dépasser les visions dominantes de l’écologie ?


Image : slogan de l’alliance “Wretched of the Earth” à la marche climat de Londres en 2015. Cette alliance rassemble des collectifs de personnes migrantes et racisées, premières exposées au changement climatique.


Aujourd’hui, les enjeux écologiques sont présents dans presque tous les esprits, sous des formes et des représentations diversifiées : chaos, fin du monde, changements climatiques, destruction de la biodiversité, épuisement des ressources, effondrement, décroissance, …


L’écologie apparait presque comme un nouveau consensus social, sur lequel tout le monde s’accorderait, de la Commission européenne au potager de quartier en passant par les Marches Climat.

  • Mais sur quoi se basent les différents discours ou pratiques « écologistes » les plus mis en avant aujourd’hui ?
  • Quelles visions de l’écologie dominent aujourd’hui ou sont au contraire invisibilisées ? Par qui et pour qui sont-elles produites ?


Nous vous proposons d’explorer ces questions au sein d’une formation de 3 jours, où nous chercherons à développer une vision critique des discours et pratiques des milieux associatifs et militants sur l’écologie.


Cette formation se fera à partir d’une pédagogie participative
mêlant contenu théorique apporté par l’équipe de formation, travaux et
réflexions en sous-groupes depuis l’expérience des participant.es et
dialogues avec des invité.es impliqué.es concrètement dans des luttes
écologistes et sociales.


A partir d’une grille de lectures des rapports de pouvoir et de dominations systémiques, nous étudierons ensemble l’apport de visions minorisées de l’écologie.
Des visions produites, entre autres, depuis des groupes marginalisés
qui articulent les enjeux environnementaux avec les inégalités sociales
et les discriminations qu’iels subissent.

  • Comment les féminismes ou les mouvements queers, les luttes antiracistes et décoloniales, les luttes populaires et sociales peuvent renouveler fortement notre vision de l’écologie et éclairer ses angles morts ?
  • Comment sortir d’une lecture dominante et dépolitisante des enjeux écologiques ?
 


Cette proposition de formation est le fruit d’un processus (réflexif et d’actions) de longue date, mené conjointement par les associations initiatrices de cette dernière. Rencontre des Continents, Mycelium et PAC ont réuni leurs ressources pour proposer un module de formation de trois journées pour penser ensemble ce nœud des luttes contemporaines.

 

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

  • Éveiller la curiosité des participantes sur d’autres approches /concepts/luttes liés à l’écologisme, s’intéresser aux écologies minorisées (comme l’écologie populaire, l’écologie décoloniale ou l’écoféminisme).
  • Comprendre et acter qu’on n’a pas tout compris, se confronter à des angles morts, impensés, importants dans nos différentes actions et postures.
  • Permettre de se décentrer.
  • Complexifier son approche et ses réflexions sur les discours et imaginaires écologistes..
  • Creuser de la manière la plus concrète possible la double fracture qui clive luttes sociales et environnementales.
  • Questionner cette opposition et les possibilités, ou impossibilités, de la dépasser.
  • Faire bouger nos lignes sur des questions conflictuelles. Ouvrir des portes restées fermées.
  • Découvrir, apprendre, s’approprier, échanger des concepts, des enjeux, des mouvements.


QUELQUES ELEMENTS DU PROGRAMME

  • Introduction aux systèmes de dominations systémiques (sexisme, racisme, classisme,..) et leur croisement avec les luttes écologistes
  • Rencontre avec Fatima Ouassak, militante écoféministe et antiraciste française, fondatrice du “Front de Mères” et de la maison de l’écologie populaire “Vedragon” à Bagnolet (France)
  • Rencontre avec des militant.e.s anti-nucléaires et queer-féministes
  • Rencontre avec Marie Gobert, militante du collectif des gilets jaunes de Namur
  • Réflexions collectives à partir des expériences des participant.e.s : comment penser des actions et des luttes écologistes à partir des expériences d’oppressions et de dominations ?

INFOS PRATIQUES

  • Dates : 12, 13 et 19 septembre 2022
  • Lieu : Université populaire d’Anderlecht – Rue Lambert Crickx 19 – 1070 Bruxelles (à 5min. à pieds de la gare de Bruxelles-Midi)
  • groupe de maximum 20 participant·es


Inscriptions via le formulaire de la page web suivante  : https://www.pac-g.be/ecologie-depuis-les-marges/

TARIF (pour les trois jours)

  • Cadre professionnel / associatif subsidié : 150 €
  • Cadre militant / bénévole ou à titre personnel : 0 € à 50 €
  • Possibilité d’intervention du Fonds 4S


Attention : les frais d’inscription ne doivent pas représenter un frein à votre inscription.
N’hésitez pas à prendre contact avec nous barbara.mourin@pac-g.be.


Les 12, 13 et 19 septembre, à Bruxelles

juillet 2022 :

juin 2022 | août 2022

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter