Réorienter les politiques alimentaires et agricoles RAPPORT 2022 FAO UNICEF PAM OMS FIDA sur l’état de la FAIM et de la NUTRITION dans le monde


Les agences des Nations Unies publient annuellement "L’état de la sécurité alimentaire dans le monde". Ce rapport 2022 centre la réflexion sur l’évaluation des politiques publiques d’aides à l’agriculture. À quels coûts et comment rendre abordable une alimentation saine en quantité suffisante pour toutes et tous ? Le soutien apporté par les pouvoirs publics à l’alimentation et à l’agriculture est énorme. Cependant, une grande partie de ce soutien est préjudiciable à l’environnement, nuit aux petit·es producteurs·trices et aux peuples autochtones, et n’assure pas une alimentation saine aux enfants et aux autres personnes qui en ont le plus besoin. Ce rapport démontre que les pouvoirs publics peuvent investir plus équitablement et plus durablement dans les systèmes agroalimentaires, avec le même niveau de ressources publiques.


RAPPORT 2022 FAO UNICEF PAM OMS FIDA sur l’état de la FAIM et de la NUTRITION dans le monde


RÉORIENTER LES POLITIQUES ALIMENTAIRES ET AGRICOLES POUR RENDRE L’ALIMENTATION SAINE PLUS ABORDABLE



Rapport : https://www.fao.org/publications/sofi/fr/


Les agences des Nations Unies publient annuellement "L’état de la sécurité alimentaire dans le monde".


L’insécurité alimentaire et la faim augmentent dans le monde du fait de l’effet conjugué de la pandémie de la COVID-19 et de la mauvaise gestion du système alimentaire mondial, amplifié par les perturbations créées par la guerre en Ukraine.


Ce rapport 2022 centre la réflexion sur l’évaluation des politiques publiques d’aides à l’agriculture. Les répercussions économiques du Covid ont fait progresser la faim. Entre 702 millions et 828 millions de personnes ont souffert de la faim en 2021. Ce chiffre a augmenté d’environ 150 millions depuis que la pandémie de covid-19 s’est déclarée. L’insécurité alimentaire grave a augmenté, atteignant 11,7 % de la population mondiale. Ceci témoigne de la dégradation de la situation des populations qui étaient déjà en proie à des difficultés majeures.


Près de 3,1 milliards de personnes ne pouvaient pas se permettre une alimentation saine en 2020. Ce chiffre supérieur de 112 millions à celui de 2019 s’explique par l’inflation des prix à la consommation des produits alimentaires provoquée par les répercussions économiques de la pandémie de covid-19 et des mesures mises en place pour l’endiguer.


Le nombre total de sous-alimentés en 2021 est à peu près équivalent au chiffre de 2006, ce qui illustre une décennie et demie perdue dans le combat contre la faim et la sous-alimentation, malgré un engagement général (en paroles). La perspective d’une éradication de la faim à l’horizon 2030 (Objectif du développement durable SDG n°2) s’éloigne.


La production de fruits et légumes est la moins soutenue


À quels coûts et comment rendre abordable une alimentation saine en quantité suffisante pour toutes et tous ? Les politiques contribuent à la sécurité alimentaire en veillant à un apport suffisant de calories, mais elles ne sont pas efficaces dès lors qu’il s’agit d’améliorer la nutrition et la santé, notamment des enfants.


Le riz, le sucre et les différents types de viande sont les aliments dont la production est la plus encouragée dans le monde, tandis que les fruits et les légumes sont globalement moins soutenus, voire sont pénalisés dans certains pays à faible revenu.


Une aide à l’agriculture à réorienter


Le soutien apporté par les pouvoirs publics à l’alimentation et à l’agriculture se chiffre à près de 630 milliards d’USD par an à l’échelle mondiale. Cependant, une grande partie de ce soutien est préjudiciable à l’environnement, nuit aux petits producteurs et aux peuples autochtones, et n’assure pas une alimentation saine aux enfants et aux autres personnes qui en ont le plus besoin. Il est temps pour les États de commencer à examiner le soutien qu’ils apportent actuellement à l’alimentation et à l’agriculture.


Le rapport démontre que les pouvoirs publics peuvent investir plus équitablement et plus durablement dans les systèmes agroalimentaires, avec le même niveau de ressources publiques.


 


Materne Maetz "L’insécurité alimentaire augmente dans le monde"(juillet 2022) : https://lafaimexpliquee.org/La.../Faits_et_chiffres.html


Oxfam "Un système alimentaire en panne qui perpétue la faim" (juillet 2022) : https://www.oxfamfrance.org/communiques-de-presse/un-systeme-alimentaire-en-panne-qui-perpetue-la-faim-la-reaction-doxfam-au-rapport-2022-de-la-fao-sur-la-securite-alimentaire-dans-le-monde/


 


Source : 
https://www.alimenterre.org/l-etat-de-la-securite-alimentaire-dans-le-monde-rapport-2022


 


 

RAPPORT 2022 FAO UNICEF PAM OMS FIDA sur l’état de la FAIM et de la NUTRITION dans le monde

décembre 2022 :

novembre 2022 | janvier 2023

Inscription à la liste de diffusion
    • Liste de la newsletter